2016-09-28 (jpj/ca) C.A. Versailles • Mainlevée de deux SDT : défaut d’indication des noms et qualité du signataire des décisions

• Pour citer le présent article : https://goo.gl/KwzYUw ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/593

Document du mercredi 28 septembre 2016
Article mis à jour le 13 février 2020
par  A.B., H.F., Y.F.

Sur notre site internet : 2016-04-28 (jpj/ca) C.A. Caen • Mainlevée d’une SPI : impossibilité d’identifier l’auteur des décisions d’admission et de maintien

Ainsi que : 2013-02-19 (jpj/ca/cn/cm) Le premier président de la Cour d’appel de Paris donne mainlevée d’une mesure de SDT, au motif que la décision de maintien du CH Sainte-Anne ne comportait pas la mention, ni de la date, ni de l’auteur de cette décision


Mail de Me Delphine Mamoudy, avocate du Barreau de Versailles, 4 octobre 2016, au CRPA

OBJET : deux ordonnances de la Cour d’appel de Versailles du 28 septembre 2016.

Chère Madame,

Je vous prie de bien vouloir trouver ci-joint deux ordonnances de mainlevée de la Cour d’Appel de Versailles.

PDF - 578.3 ko
2016-09-28 Cour d’appel de Versailles, mainlevée d’une SDT.

1. - Dans la 1re ordonnance : la mainlevée est ordonnée en raison de l’absence du nom, du prénom et de la qualité du signataire de la décision de maintien.

Il est important de noter que si l’article 4 de la loi du 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec l’administration, qui disposait que toute décision prise par une autorité administrative ou assimilée doit comporter notamment outre la signature de son auteur, la mention en caractères lisibles du prénom, du nom et de la qualité de celui-ci, cette loi a été abrogée par ordonnance du 23 octobre 2015.

L’article L. 212-1 du code des relations entre le public et l’administration reprend l’obligation de faire mention dans tout acte administratif des nom, prénom et qualité de son auteur.

De plus, la Cour considère qu’une attestation du signataire postérieure de 3 semaines à la décision de maintien ne peut couvrir cette irrégularité.

Enfin, la Cour précise que cette irrégularité fait nécessairement grief au patient dans la mesure où cela ne lui permet pas de vérifier, dès qu’elle est rendue, que la décision qui a pour effet de restreindre sa liberté d’aller et venir a été prise par une autorité habilitée à le faire.
 

PDF - 431.7 ko
2016-09-28 Cour d’appel de Versailles (2), mainlevée d’une SDT.

2. - Dans la 2e ordonnance : la mainlevée est ordonnée en raison de l’absence du nom, du prénom et de la qualité du signataire de la décision de maintien.
 
 



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728291
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

14 février - Manifestation à Paris des hôpitaux le 14 février

13 février - Communiqué de presse collectif pour le retrait du projet de décret sur l'open data

13 février - Soutien à l'équipe du CMMP de Poitiers et de la Vienne

10 février - APPEL USP : TOUS DANS LA RUE LE 14 FEVRIER 2020

10 février - Dr Gaël Nayt : soutien contre l'Ordre des médecins - Rassemblemenbt le 26 février à Paris

7 février - Extractions judiciaires : notre état des lieux !

6 février - Préavis de grève pour le 14 février 2020

6 février - Avis relatif à l’accès à internet dans les lieux de privation de liberté

3 février - Printemps de la psychiatrie : Psychiatrie, nouvelle offensive contre les citoyens... faisons-les battre en retraite !

3 février - 35e congrès de l'USP : Former déformer reformer, les 20, 21 et 22 mars à Paris 14e

30 janvier - CEDH 30 janvier 2020 condamnation de la France

30 janvier - Surpopulation carcérale : condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’homme

27 janvier - Mobilisation contre la réforme des retraites : ne nous trompons pas de combat

27 janvier - A ne pas manquer : deux clips sur la psychiatrie telle qu'elle est et ne devrait pas être !

22 janvier - Tribune inter organisations pour la défense de l'hôpital public, des établissements de Santé et d'Action Sociale

22 janvier - Les violences interpersonnelles dans les lieux de privation de liberté

21 janvier - Le 1er février, fêtons les 75 ans de l'ordonnance de 1945 !

21 janvier - Représentants à la Commission d'avancement

17 janvier - Projet de suppression de conseils de prud'hommes : notre lettre ouverte à la ministre

15 janvier - Ethique à Christomaque

14 janvier - Une lettre de notre collègue Claude Schauder en défense de la psychanalyse

10 janvier - Notre recours devant le Conseil d'Etat contre le décret du 11 décembre 2019 réformant la procédure civile

10 janvier - L'heure est grève

7 janvier - Notre appel à la grève pour le 9 janvier

3 janvier - L'USP répond à la députée Martine Wonner qui demande l'interdiction de la psychanalyse