2021-11-25 - Troisième lecture nécessaire pour la réforme de l’isolement - contention

• Pour citer le présent article : https://psychiatrie.crpa.asso.fr/802

Document du jeudi 25 novembre 2021
Article mis à jour le 3 décembre 2021
par  A.B.

Sur ce même sujet, lire communiqué du 19 novembre, cliquer sur ce lien.

Dossier sur notre site sur l’encadrement législatif de l’isolement et de la contention, cliquer sur ce lien

Pour retrouver cet article sur l’édition participative de Mediapart, Les Contes de la folie ordinaire, cliquer sur ce lien


CRPA - Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie
Association régie par la loi du 1er juillet 1901 | Réf. n° : W751208044
Président : André Bitton. 14, rue des Tapisseries, 75017, Paris.
Pour nous contacter, cliquer sur ce lien

Communiqué

Paris, le 25 novembre 2021.

Troisième lecture nécessaire pour la réforme de l’isolement et de la contention en psychiatrie

Résumé - Le Sénat réuni en séance publique cette après-midi vient de rejeter le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2022 sur une question préalable proposée par la Rapporteure générale de ce texte, Mme Elisabeth Doineau (Union centriste).

PDF - 101.5 ko
2021-11-26 Dépêche d’Hospimedia.

Ce rejet de l’ensemble du projet de loi inclut l’article 28 qui porte la réforme de l’isolement et de la contention en psychiatrie en introduisant un contrôle judiciaire systématique des décisions de maintien de ces mesures, au-delà de 48 h pour la contention, et de 72 h pour l’isolement.

PDF - 112.4 ko
2021-11-25 Communiqué CRPA.

La question préalable a été votée par 272 voix pour, et 66 voix contre (un des groupes centriste et le groupe CRC – communiste et apparentés).

La majorité sénatoriale ainsi que des groupes politiquement de gauche, ont estimé que le texte Gouvernemental adopté en nouvelle et 2e lecture lundi 22 novembre par l’Assemblée nationale, ayant supprimé nombre de dispositions modifiées ou supprimées en 1re lecture par la Haute Assemblée, celle-ci se devait de sanctionner une telle obstruction du Gouvernement et de sa majorité en soulevant une exception de procédure contre l’ensemble du projet de loi.

C’est la différence de texte entre les deux assemblées trop importante ainsi qu’un certain mépris du Gouvernement et de sa majorité à l’Assemblée nationale, à l’endroit du Sénat qui a motivé l’adoption à une ample majorité de la question préalable. Celle-ci étant une modalité de procédure pour des parlementaires qui entendent protester contre une politique du Gouvernement (M. Bernard Jommier, groupe socialiste).

Une 3e lecture devant l’Assemblée nationale est programmée pour lundi 29 novembre prochain, l’Assemblée nationale ayant le dernier mot. Devrait suivre une saisine parlementaire du Conseil constitutionnel à l’initiative des sénateurs Les Républicains.

L’article 44 du règlement intérieur du Sénat (cliquer sur ce lien) stipule :

« 3. – La question préalable, dont l’objet est de faire décider soit que le Sénat s’oppose à l’ensemble du texte, soit qu’il n’y a pas lieu de poursuivre la délibération (…) ne peut être posée (…) [qu’] avant la discussion des articles (…) Son adoption entraîne le rejet du texte auquel elle s’applique. ».

Ainsi la protestation continue contre le fait que le Gouvernement n’entend faire adopter par le Parlement de dispositions favorables aux droits fondamentaux des personnes psychiatrisées sans consentement isolées et mises sous contention, que sous la contrainte de décisions du Conseil constitutionnel, et sans engager de texte spécifique sur la psychiatrie. Cela alors même que cette discipline connaît actuellement une crise sans précédent.


Dernières nouvelles

Mercredi 1er décembre 2021.

L’Assemblée nationale lundi 29 novembre a rétabli le projet de loi de financement de la sécurité sociale 2022 tel qu’adopté en nouvelle lecture le 22 novembre avant qu’il soit supprimé par le Sénat le 25 passé.

Le Conseil constitutionnel indiquait hier qu’il a été saisi par plus de 60 sénateurs à fin d’examen de constitutionnalité sur ce texte.

L’article 28 du projet de loi sera-t-il censuré en tant que cavalier social ? On connaîtra la décision du Conseil constitutionnel d’ici deux semaines.


Synthèse du PLFSS 2022 sur Dalloz Actualité 2 décembre 2021

Cliquer sur ce lien



Sur le Web

16 juin - Préavis de grève le 28 juin 2022

10 juin - Communiqué IDEPP, le SPEP, le SPH et l’USP : appel à journée de grève le 28 juin 2022

2 juin - Publication du rapport d’activité 2021

23 mai - Appel à « voter pour » aux législatives

17 mai - Publication de rapports de visite

17 mai - liberté d'association et Conseil d'Etat

6 mai - Responsabilité pour faute du CH pour défaut de surveillance (2h sans surveillance), à la suite du décès par asphyxie d'un résident d'EHPAD ayant fait l'objet d'une mesure de contention ventrale.

4 mai - Décret du 25 avril 2022 précisant les dispositions de procédure pénale relatives à la responsabilité pénale en cas de trouble mental [communiqué]

3 mai - Avis relatif à l’interprétariat et à la compréhension des personnes privées de liberté

1er mai - Appel du 1er mai

1er mai - 1er mai 2022: entrée en vigueur du premier code pénitentiaire

29 avril - Irresponsabilité pénale

28 avril - Décret n° 2022-714 du 27 avril 2022 modifiant le décret n° 2018-383 du 23 mai 2018 autorisant les traitements de données à caractère personnel relatifs au suivi des personnes en soins psychiatriques sans consentement

19 avril - Le Pen plus puissante que jamais

12 avril - Pôle de psychiatrie du centre hospitalier de Chinon : une prise en charge particulièrement respectueuse des droits des patients [Lettre au ministre de la santé]

29 mars - Appel pour le 7 avril, Journée internationale de la Santé

22 mars - Dilution, dissolution, liquidation : non à un statut soluble !

8 mars - La souffrance psychique va-t-elle enfin devenir un vrai sujet ?

1er mars - Recommandations en urgence relatives au centre de santé mentale Jean-Baptiste Pussin à Lens (Pas-de-Calais)

22 février - Publication de rapports de visite