2015-05-12 (ajnn-parl-qp) La députée Jacqueline Fraysse interroge la ministre de la Santé sur le manque d’indépendance des associations de patients

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/85DN8x ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/511

Document du mardi 12 mai 2015
Article mis à jour le 10 février 2020
par  A.B., H.F.

Sur notre site : 2015-05-04 (cm) Le CRPA dépose une QPC sur l’agrément des associations d’usagers du système de santé

Notice sur Mme Jacqueline Fraysse, sur Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacque…


PDF - 37 ko
2015-05-12 Question écrite de la députée Mme Jacqueline Fraysse à la Ministre de la santé,
sur la représentation des usagers dans le système de santé.

Ministère interrogé : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Question n° 79581 : du 12 mai 2015, de Mme Jacqueline Fraysse, députée Gauche démocrate et républicaine - Hauts-de-Seine

Source (site Assemblée nationale) : http://questions.assemblee-national…
 

Mme Jacqueline Fraysse interroge Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la représentation des usagers du système de santé. Cette représentation est régie par l’article L.1114-1 du code de la santé publique qui prévoit que « Les associations, régulièrement déclarées, ayant une activité dans le domaine de la qualité de la santé et de la prise en charge des malades peuvent faire l’objet d’un agrément par l’autorité administrative compétente soit au niveau régional, soit au niveau national. » Cet article précise que « L’agrément est prononcé sur avis conforme d’une commission nationale qui comprend des représentants de l’État (…), des représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat et des personnalités qualifiées (…) », ce qui peut placer ces associations dans une situation paradoxale. En effet, ces associations ont pour objet principal – qui justifie l’agrément accordé par les pouvoirs publics - « la défense des droits des personnes malades et des usagers du système de santé ». Or, cet objet peut les amener à porter un regard critique sur l’action de ces mêmes pouvoirs publics. C’est la situation dans laquelle se trouve le Cercle de réflexion et d’action sur la psychiatrie (CRPA), qui représente des personnes ayant été hospitalisées sans leur consentement et qui, dans ce cadre, peut être amené à contester certaines pratiques des institutions psychiatriques. Le CRPA a ainsi vu sa demande d’agrément rejetée par une commission nationale représentant notamment la psychiatrie institutionnelle dont le CRPA entend contester certaines pratiques. A la suite de quoi, le CRPA a déposé une question prioritaire de constitutionnalité visant l’article L.1114-1 du code de la santé publique. Madame la députée demande donc à Madame la ministre si elle compte réformer les modalités d’agrément des associations d’usagers du système de santé afin de préserver leur indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

7 avril - Membres du conseil national et du bureau

7 avril - Contre-circulaire relative à l'adaptation de l'activité pénale des juridictions aux mesures de prévention et de lutte contre la pandémie COVID-19

6 avril - Une nouvelle charge virale pour les libertés fondamentales

6 avril - Notre lettre ouverte concernant la situation des enfants pendant l'état d'urgence sanitaire

3 avril - Fichier HOPSYWEB, notre communiqué commun

3 avril - DATAJUST : notre courrier à la ministre de la justice

3 avril - Pendant ce temps-là, en psychiatrie…

2 avril - Sars Cov 2 : la répression passe, la santé trépasse

2 avril - Les droits de l'Etat doivent préserver l'Etat de droit

1er avril - COVID-19 en prison : des mesures gouvernementales insuffisantes

30 mars - Notre vade-mecum sur vos droits pendant le confinement

27 mars - COVID-19 : recommandations du CGLPL relatives aux établissements de santé mentale

27 mars - Réponse à Mme Wonner, co-rapporteuse de la mission parlementaire sur la psychiatrie

26 mars - Ordonnances justice : la gestion des stocks vaut bien de confiner les droits et de sacrifier la santé des personnels

26 mars - le droit durant la crise Covid19

25 mars - Arrêt n°271 du 04mars 2020 (19-24.080) - Cour de cassation

25 mars - Arrêt n°270 du 05 mars 2020 (19-23.287) - Cour de cassation

25 mars - Arrêt n° 176 du 4 mars 2020 (19-14.269)

25 mars - Covid-19 : notre courrier à la ministre

25 mars - Communiqué commun : Je reste confiné, je limite la propagation du virus

25 mars - Etat d'urgence sanitaire : première analyse !

23 mars - L'USP soutient ce communiqué écrit par des responsables du champ psychiatrique : Tous solidaires contre l'épidémie du Covid-19

18 mars - Prisons, centres de rétention : il y a urgence à réduire l'enfermement dans ces lieux non conformes aux mesures sanitaires

18 mars - Respect des mesures de confinement au ministère de la Justice, notre courrier commun

17 mars - Situation sanitaire des prisons et centres de rétention administrative : le CGLPL demande la prise de mesures pour la protection des personnes privées de liberté