2013-01-23 (jpj/tgi/cin) L’État et la commune d’Albiez-Montrond (Savoie) condamnés à 23 000 euros d’indemnisation pour un internement abusif de 19 jours

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/BAQ56 ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/305

Document du mercredi 23 janvier 2013
Article mis à jour le 25 décembre 2016
par  A.B., H.F.

De façon connexe, lire notre article : 2012-02-29 (jpj/tgi/cin) À la suite d’un internement illégal et abusif lors d’un conflit conjugal, le Tribunal de Grande Instance de Paris alloue à la victime 23000 euros de dommages et intérêts.

Ou bien à propos d’une hospitalisation d’office qui dura un an : 2012-02-08 (jpj/tgi/cin) TGI de Paris : Indemnisation d’un internement illégal et abusif d’un an, allouant au demandeur 75000 euros de dommages et intérets.


PDF - 367.4 ko
2013-01-23 Jugement indemnitaire du TGI de Paris, 1re chambre civile

Vous pourrez lire en pièce jointe un jugement indemnitaire de la première chambre civile du Tribunal de grande instance de Paris, obtenu par Me Raphaël Mayet, qui sanctionne une hospitalisation d’office d’une durée de 19 jours, effectuée en 2004, annulée comme irrégulière par la juridiction administrative.

Ce fut tout d’abord un jugement du tribunal administratif de Grenoble du 2 octobre 2007 qui annula l’arrêté municipal d’hospitalisation d’office provisoire. Puis l’arrêté préfectoral d’H.O. fut à son tour annulé par un arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon du 9 juillet 2009, au motif tout-à-fait nouveau à l’époque du défaut du recueil des observations de l’interné sur la mesure d’internement d’office le concernant. Il est il est à noter que c’est de cet arrêt de la Cour administrative d’appel de Lyon que date l’obligation de recueillir les observations des internés d’office sur leur mesure, y compris par écrit, sauf circonstances exceptionnelles entravant ce recueil. Le Ministère de la santé inclut, dans son projet de réforme de l’hospitalisation sans consentement de mai 2010, ce revirement de jurisprudence dans ce qui allait devenir la loi du 5 juillet 2011. Cette modification législative telle que nous la connaissons actuellement provient donc de la jurisprudence.

En l’espèce il s’est agi d’un conflit, et de voisinage et de famille, dans un petit village de Savoie, entre un administré et le fils du maire de la commune, également compagnon de la fille de la victime.

23 000 euros sont accordés à l’interné en réparation de ses préjudices.

Si l’on extrapole une telle décision dans le cadre actuel de la loi du 5 juillet 2011, l’on voit aisément qu’il peut être intéressant pour l’interné comme pour son avocat de rentabiliser des décisions de mainlevée de juges des libertés et de la détention par des procédures indemnitaires, dans des dossiers où l’abus et l’illégalité des titres de l’internement se conjuguent.



Documents joints

2013-01-23 Jugement indemnitaire du TGI de (...)

Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

22 mars - Une parodie de justice – 18 avocats turcs condamnés à de longues peines de prison, 159 ans, 1 mois, 30 jours au total

22 mars - Contre l'usage du LBD : une QPC déposée devant le Conseil d'Etat par plusieurs organisations

22 mars - Les examens osseux déclarés conformes à la Constitution : nos organisations continueront d'exiger leur interdiction

22 mars - Décision du Conseil constitutionnel sur la réforme de la justice : des victoires sur les libertés fondamentales, au goût amer

21 mars - Contre l’usage du LBD : la CGT, la LDH, le SM, le SAF, l’UNEF, l’UNL, continuent le combat !

20 mars - Liberté pour notre consœur iranienne Nasrin Sotoudeh

20 mars - Notre porte étroite adressée au Conseil constitutionnel sur la loi « visant à renforcer et garantir le maintien de l'ordre public lors des manifestations »

14 mars - Loi dite « anti-casseurs » : le Conseil constitutionnel doit saisir la balle au bond

12 mars - Levons-nous, ils sont devenus fous !

12 mars - Préavis de grève pour le 21 mars 2019

7 mars - Barème « Macron » des indemnités pour licenciement injustifié : Panique à la chancellerie ?

7 mars - Une proposition de loi contre la liberté de manifester

7 mars - Une proposition de loi contre la liberté de manifester

6 mars - L'amende forfaitaire pour usage de drogues doit être censurée par le Conseil constitutionnel

1er mars - Notre porte étroite adressée au Conseil constitutionnel sur les lois organique et ordinaire de réforme de la justice

28 février - NON au fichage des mineur.e.s non accompagné.e.s !

28 février - Non au fichage des mineurs non accompagnés et à une réforme de l'ordonnance de 45 sans débat démocratique !

27 février - Permanence « Gilets jaunes » lettre ouverte du SAF au Procureur de la République du TGI de Paris

27 février - Non, maintenir enfermés des innocents n'est pas « classique »

27 février - REFORME DE LA JUSTICE : SONNES MAIS PAS KO LE COMBAT CONTINUE POUR UNE JUSTICE DE QUALITE, ACCESSIBLE, EGALE POUR TOUS ET PROTECTRICE DES LIBERTES ET DES MINEURS

27 février - Parlons d'Europe ! Cycle de conférences organisé par MEDEL

26 février - Lettre ouverte du SAF, ELENA et l’ADDE à la Présidente de la CNDA

26 février - Appel à mobilisation nationale le 21 mars 2019 à Paris

26 février - Manifeste pour l'appropriation sociale du médicament à signer en ligne

25 février - Le procureur de la République de Paris : le maillon faible des garants de la liberté individuelle ?