2019-07-12 JLD Versailles • L’avis du collège pour le maintien annuel concerne aussi les SDRE

• Pour citer le présent article : https://psychiatrie.crpa.asso.fr/715

Document du vendredi 12 juillet 2019
Article mis à jour le 27 août 2020
par  A.B.

Pour retrouver cet article sur le blog du CRPA sur Mediapart, cliquer sur ce lien


Introduction - CRPA

N.B. : Ordonnance non définitive : la Préfecture s’est pourvue en appel

Me Dominique Kazi Tani, avocate au Barreau de Versailles, nous fait connaître une décision de mainlevée d’une mesure de soins sur décision du représentant de l’État (SDRE) qu’elle a obtenue le 12 juillet passé du juge des libertés et de la détention de Versailles.

Cette décision présente l’intérêt de dire que l’obligation de réunir un collège selon l’article L 3212-7 du code de la santé publique, pour décider du maintien d’une personne en soins sans consentement au-delà d’un an, s’applique également aux SDRE. Ce n’était pas évident puisque l’article L 3212-7 du code de la santé publique concerne littéralement les mesures de soins sur demande d’un tiers (SDT) et de soins péril imminent (SPI).


Mail de Me Dominique Kazi Tani au CRPA

16 juillet 2019.

Bonjour monsieur,

PDF - 104.4 ko
2019-07-12 JLD de Versailles.

Vous trouverez en pièce jointe une ordonnance de levée d’une mesure de soins sous contrainte pour non production de l’avis d’un collège de soignants, le patient était hospitalisé sous contrainte depuis plus d’un an.

Cordialement.

Dominique KAZI TANI, avocate au Barreau de Versailles