2011-08-12 (artj/doctj-mins-minj-mini) Le Ministère chargé de la santé dédie une page de son site sur l’Internet à la mise en œuvre de la loi du 5 juillet 2011 relative aux soins psychiatriques sans consentement

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/K2uwM ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/149

Document du vendredi 12 août 2011
Article mis à jour le 10 février 2015

Le Ministère chargé de la santé consacre une page dédiée de son site sur l’Internet à la mise en œuvre de la loi du 5 juillet 2011 relative aux « soins » psychiatriques sans consentement. On trouve cette page avec tous les documents mentionnés ci-après soit à l’adresse : http://www.sante.gouv.fr/la-reforme-de-la-loi-relative-aux-soins-psychiatriques, soit à l’adresse : http://www.loipsy2011.sante.gouv.fr.

On observera que l’annexe de la Circulaire du Ministère de la santé du 29 juillet 2011 mentionnée dans ce site, comporte aux sections 8. — et 9°) un modèle de « requête en mainlevée de soins psychiatriques adressée au juge des libertés et de la détention… ». Parmi les indications sur les pièces justificatives à fournir, l’une est fortement inexacte et n’est du reste pas légalement prévue : le fait pour la personne internée de devoir fournir à l’appui de sa requête un justificatif d’identité. Il est en effet rare voire exceptionnel qu’une personne internée se voie laissés ses documents d’identité et qu’en prime elle aie latitude pour les photocopier. De même un tiers demandeur à la mainlevée n’a pas forcément un tel justificatif disponible. Ce justificatif n’est en rien un préalable ou une obligation dans le cadre d’une telle requête. On voit mal, sur ce même point d’ensemble, comment une personne enfermée et sous traitements psychiatriques abêtissants pourrait faire pour triompher de ses traitements neuroleptiques pour s’emparer de la documentation utile à fin de mainlevée de la mesure de contrainte qu’elle subit. Il aurait été plus évident que ce genre de démarches soit prévu dans le cadre de la mesure dite « d’observation » préalable et que cette période préalable ne soit pas ce qu’elle est actuellement : une période de contrainte aux soins.


Nous reproduisons ci dessous le texte de cette page du site sur l’Internet du Ministère de la santé à laquelle nous renvoyons quant aux liens eux-mêmes sur : http://www.loipsy2011.sante.gouv.fr.
Cette reproduction n’est faite qu’à titre d’information.

Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé (Secteur Santé)

Réforme de la loi relative aux soins psychiatriques

[juillet 2011]

À la suite d’une question prioritaire, le Conseil constitutionnel a décidé que la loi de 1990, qui organise les soins sans consentement en psychiatrie, devait être réformée. Cela pour permettre une intervention du juge des libertés et de la détention (JLD) pour le maintien d’une personne en hospitalisation sans son consentement pour une période de plus de 15 jours. Les travaux menés en 2010 ont débouché sur le vote d’une nouvelle loi par le parlement le 22 juin 2011 : celle-ci applicable depuis le 1er août.

  • Les textes législatifs et juridiques
     

— Loi n° 2011-803 du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge.

— Décret n° 2011-846 du 18 juillet 2011 relatif à la procédure judiciaire de mainlevée ou de contrôle des mesures de soins psychiatriques (PDF - 190.9 ko) (préparé par le ministère chargé de la justice).

— Décret n° 2011-847 du 18 juillet 2011 relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge (PDF - 191.3 ko) (préparé par le ministère chargé de la santé).

— Circulaire CIV/03/11 du 21 juillet 2011 présentant les principales dispositions de la loi n° 2011-803 du 5 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge et du décret n° 2011-846 du 18 juillet 2011 relatif à la procédure judiciaire de mainlevée ou de contrôle des mesures de soins psychiatriques (PDF - 1.3 Mo) (ministre chargé de la justice et des libertés).

— Circulaire n° DGOS/R4/2011/312 du 29 juillet 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge (PDF - 104.7 ko) (ministre chargé de la santé).

Annexes de la circulaire (PDF - 1 Mo)

— Circulaire du 11 août 2011 relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge (PDF - 2.5 Mo) (ministre chargé de l’intérieur et ministre chargé de la santé).

  • Les supports pédagogiques

La réforme de la loi psychiatrie de 1990 : 8 points-clés pour vous guider
— Le vade mecum (PDF - 198.7 ko).
— Le diaporama (PDF - 134.5 ko).
— La réforme de la loi psychiatrie de 1990 : mise en œuvre.
— Le diaporama (PDF - 62 ko).
— Les certificats et avis médicaux (PDF - 25.5 ko).
— La procédure sur demande d’un tiers ou en cas de péril imminent (PDF - 31.7 ko).
— La procédure sur décision du représentant de l’État ou de l’autorité judiciaire : entrée dans le dispositif de soins (PDF - 52.6 ko).
— L’escorte des personnes hospitalisées sans consentement (PDF - 87.7 ko).

  • La foire aux questions

La foire aux questions sur la réforme des soins psychiatriques (mise à jour 9 août 2011) (PDF - 188.6 ko)

  • Les modèles d’arrêtés et autres documents-modèles

Les modèles d’arrêtés.
Les décisions du directeur d’établissement.
Le modèle de saisine du juge par le préfet (PDF - 36.5 ko).

Information à l’attention des personnels des Agences régionales de santé utilisant le logiciel HOPSY (gestion des arrêtés préfectoraux)

La poursuite de l’utilisation du logiciel HOPSY (version 1.4.7 actuelle) est recommandée à partir du 1er août 2011, selon des modalités spécifiques décrites dans un guide.

Concernant les échéances de saisine du juge des libertés et de la détention, un outil complémentaire à HOPSY (sous forme d’une feuille de calcul Excel) est mis à votre disposition.

Le guide et l’outil « saisines JLD » sont disponibles depuis le logiciel HOPSY (onglet "intra").

  • Pour en savoir plus
     

— Dossier législatif de la loi relative aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge

— Pour toute question : lopsy2011[@]sante.gouv.fr

— Source :
Direction générale de la santé
Direction générale de l’offre de soins
14, avenue Duquesne
75007 Paris


Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

14 mars - Loi dite « anti-casseurs » : le Conseil constitutionnel doit saisir la balle au bond

12 mars - Levons-nous, ils sont devenus fous !

12 mars - Préavis de grève pour le 21 mars 2019

7 mars - Barème « Macron » des indemnités pour licenciement injustifié : Panique à la chancellerie ?

7 mars - Une proposition de loi contre la liberté de manifester

7 mars - Une proposition de loi contre la liberté de manifester

6 mars - L'amende forfaitaire pour usage de drogues doit être censurée par le Conseil constitutionnel

1er mars - Notre porte étroite adressée au Conseil constitutionnel sur les lois organique et ordinaire de réforme de la justice

28 février - NON au fichage des mineur.e.s non accompagné.e.s !

28 février - Non au fichage des mineurs non accompagnés et à une réforme de l'ordonnance de 45 sans débat démocratique !

27 février - Permanence « Gilets jaunes » lettre ouverte du SAF au Procureur de la République du TGI de Paris

27 février - Non, maintenir enfermés des innocents n'est pas « classique »

27 février - REFORME DE LA JUSTICE : SONNES MAIS PAS KO LE COMBAT CONTINUE POUR UNE JUSTICE DE QUALITE, ACCESSIBLE, EGALE POUR TOUS ET PROTECTRICE DES LIBERTES ET DES MINEURS

27 février - Parlons d'Europe ! Cycle de conférences organisé par MEDEL

26 février - Lettre ouverte du SAF, ELENA et l’ADDE à la Présidente de la CNDA

26 février - Appel à mobilisation nationale le 21 mars 2019 à Paris

26 février - Manifeste pour l'appropriation sociale du médicament à signer en ligne

25 février - Le procureur de la République de Paris : le maillon faible des garants de la liberté individuelle ?

21 février - Avis relatif à la prise en charge sanitaire des personnes étrangères au sein des centres de rétention administrative

18 février - Mineurs non accompagnés : les examens osseux doivent être déclarés contraires aux droits fondamentaux des enfants

18 février - Mineur∙e∙s non accompagné∙e∙s : les examens osseux doivent être déclarés contraires aux droits fondamentaux des enfants

14 février - Tribune : La justice des enfants et adolescents en question

14 février - Grand débat : cause toujours !

14 février - Mission flash psychiatrie : encore raté !

13 février - Plafonnement des indemnités et Greffe des Conseils de prud’hommes, le Gouvernement s’acharne contre les salariés et les juges, mais ils résistent.