1958-10-04 - Constitution, article 66 - L’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/NabMj ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/4

Document du samedi 4 octobre 1958
Article mis à jour le 28 août 2020
par  A.B.

  Cf. jpc 2010-71 : sur c. const. 2010-11-26.

 

4 octobre 1958, Constitution française, article 66 :
« Nul ne peut être arbitrairement détenu. L’autorité judiciaire, gardienne de la liberté individuelle, assure le respect de ce principe dans les conditions prévues par la loi. ».

 


Sur le Web

19 janvier - L’arrivée dans les lieux de privation de liberté

13 janvier - COVID 19 : nouvelle alerte du CGLPL sur la situation des personnes enfermées

7 janvier - Notre système de santé craque

6 janvier - Les réorganisations qui désorganisent

6 janvier - Courrier du Dr Delègue à l’ARS Rhône Alpes

Décembre 2021 - Une psychiatrie publique à la dérive, sans gouvernail ni boussole…. Errare humanum est, perseverare diabolicum

Décembre 2021 - Publication de rapports de visite

Décembre 2021 - L’arrivée dans les lieux de privation de liberté

Novembre 2021 - Quand les ARS n’aiment plus compter… Appel à manifestation le 4 décembre à Paris

Novembre 2021 - Lutte contre la Covid. Bilan d’étape en 4 points

Novembre 2021 - « Réorganisation » de la psychiatrie ambulatoire : l’exemple d’Annecy

Novembre 2021 - Motion de la conférence des présidents et vice-présidents de CME des EPSM de la région Rhône-Alpes – Auvergne

Novembre 2021 - Urgences : stop aux fermetures

Novembre 2021 - Du mépris, toujours plus de mépris

Novembre 2021 - Publication de rapports de visite

Septembre 2021 - Publication de rapports de visite

Septembre 2021 - Recommandations relatives aux conditions matérielles de garde à vue dans les services de police

Juillet 2021 - Situation alarmante dans les centres de rétention administrative

Juillet 2021 - Recommandations en urgence relatives au centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses (Haute-Garonne)

Juillet 2021 - Avis relatif à la prise en charge des personnes transgenres dans les lieux de privation de liberté