2012-05-16 (cm-crpa) Demande d’audience du CRPA à la nouvelle ministre des affaires sociales et de la santé, à la suite de la QPC du 20 avril 2012

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/3uGyH ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/232

Document du mercredi 16 mai 2012
Article mis à jour le 10 février 2015
par  CRPA

Sur la QPC par le CRPA du 20 avril 2012 : 2012-04-20 (jpc/qpc - cm/conf/art) Décision du Conseil constitutionnel sur QPC du CRPA visant quatre articles de la loi du 5 juillet 2011 relative aux soins sans consentement .

Et : 2012-06-06 (jp-ccl/ce/can) La nouvelle ministre de la Santé et son administration défendent mordicus la loi sarkozyste du 5 juillet 2011 sur les soins sans consentement.

Sur l’audience finalement accordée, cf. : 2012-11-07 (cm/crpa/gvt) Revendications du CRPA et premières propositions de réforme de la loi du 5 juillet 2011, déposées au Pôle santé publique du ministère des affaires sociales et de la santé, à l’occasion d’un rendez-vous accordé au collectif Mais c’est un Homme.


PDF - 11.7 ko
2012-05-16 Lettre du CRPA à la nouvelle ministre de la santé

C.R.P.A. — Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie
Association régie par la loi du 1er juillet 1901 | RNA N° W751208044
Président : André Bitton
14, rue des Tapisseries, 75017 Paris | Tél. : 01 47 63 05 62
crpa chez crpa.asso.fr | http://crpa.asso.fr

Lettre recommandée avec A.R. n° 1 A 062 551 7056 7

Paris, le 16 mai 2012

André Bitton Ancien président du Groupe Information Asiles (GIA)

PDF - 27.7 ko
2012-04-20 Revendications du CRPA

À Mme la ministre des affaires sociales et de la santé.
14, ave Duquesne, 75350 Paris 07 SP

OBJET : Demande d’audience à la suite de QPC du 20 avril 2012. [1]

Madame la ministre des affaires sociales et de la santé,

Le CRPA, association que je préside, a mené avec succès une question prioritaire de constitutionnalité, sur quatre articles de la loi du 5 juillet 2011 sur les soins psychiatriques sans consentement, sur laquelle il a été statué le vendredi 20 avril dernier (voir décision en pièce jointe n° 6). Deux de ces quatre articles ont été abrogés par le Conseil constitutionnel, avec effet le 1er octobre 2013.

Nous avons également tenu, à l’occasion du délibéré de cette QPC, vendredi 20 avril courant, une conférence de presse qui a bénéficié d’une couverture de presse notamment du Monde (voir pièces jointes n° 3 et 4). A cette occasion nous avons rendu publiques des revendications, à ce jour inédites, elles mêmes adossées à la très ancienne charte des Internés de 1975 qui, tout un temps, a servi de base au Groupe Information Asiles (GIA) des années 70 et 80 (voir pièce jointe n°1).

La loi du 5 juillet 2011 sur les soins psychiatriques sans consentement doit être réformée, au moins partiellement, ne serait-ce que du fait de notre action procédurale sur QPC.

Ce pourquoi j’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir nous accorder un rendez vous, de sorte que nous puissions discuter de vive voix avec vous même, de nos bases revendicatives, produites au nom des personnes psychiatrisées sous contrainte en désaccord avec le système actuel de prise en charge psychiatrique. Cela quoique le CRPA (ainsi que le GIA dont j’ai été longtemps président d’ailleurs), ne soit pas agréé (voir point 1-4. — des revendications du CRPA en pièce jointe n° 1).

Nous préférerions, au surplus, que pour cette audience vous laissiez de côté — pour autant que cela vous soit possible, ce dont nous doutons — l’attitude réflexe des ministres successifs de la Santé depuis 15 ans, envers les représentants des mouvements d’usagers en psychiatrie, tutrice, d’exigence de soumission, qu’ils soient dans le rang. Bref, une attitude de donneur d’ordres qui est aussi une attitude de protecteur à protégés, de parrain à obligés, de bailleurs de fonds à exécutants chargés s’il y a lieu de réprimer également d’eux mêmes parmi les psychiatrisés…

Et qu’en somme vous nous receviez pour ce que nous sommes : certes des opposants à tout un technocratisme psychiatrique, mais des opposants devenus incontournables vu leurs gains procéduraux et leurs conséquences politiques, et structurelles. Vu en somme que c’est nous qui vous avons contraints (voir la décision sur QPC du 26 novembre 2010, à laquelle j’ai participé en tant que président du Groupe Information Asiles), et vous contraignons à modifier la législation sur le terrain de la contrainte psychiatrique et à changer vos moeurs vis à vis des « usagers »…

Dans l’attente d’une proposition de rendez-vous de votre part, veuillez croire, Madame la Ministre des affaires sociales et de la Santé, en l’expression de mon dévouement - non pour recevoir vos subsides et m’y plier, ou y subordonner autrui — mais pour la défense des droits fondamentaux des personnes psychiatrisées sous contrainte dans notre pays.

— Pièces jointes :

1. — — Dossier de presse du CRPA pour la conférence de presse inter-organisations du 20 avril 2012, dont revendications du CRPA sur le champ de la contrainte psychiatrique.

2. — — Communiqué du CRPA, du 23 avril 2012.

3. — — Article du Monde, 21 avril 2012.

4. — — Article des Actualités Sociales Hebdomadaires, 27 avril 2012.

5. — — Communiqué de presse du Conseil constitutionnel sur la QPC 2012-235 du CRPA.

6. — — Décision n° 2012-235 du Conseil constitutionnel.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

23 mai - Lettres des magistrats turcs

23 mai - Pas d'hôpital sans médecin

22 mai - Mobilisation syndicale devant les juges contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié

22 mai - Réforme de l'ordonnance de 45 : la plateforme commune des professionnels de la justice des enfants et des adolescents

22 mai - Réforme de la justice des mineurs : les professionnels de la justice des enfants et des adolescents formulent des propositions communes

17 mai - Première victoire relative au fichier biométrique des mineurs non accompagnés !

16 mai - COMMUNIQUE DE PRESSE UNITAIRE Proposition de loi pour l’aide sociale à l’enfance : Un pas en avant… deux pas en arrière… et au final c’est le droit des jeunes qui recule !

16 mai - Réaction ! Le Conseil d’Etat accepte de renvoyer au Conseil Constitutionnel la question de la conformité à la Constitution du fichage des mineur.es isolé.es étranger.es

15 mai - Proposition de loi Bourguignon pour l'aide sociale à l'enfance : un pas en avant...deux pas en arrière...

15 mai - Réforme de la procédure d’appel : les avocats méritent mieux qu’un râteau !

14 mai - L'USP et les élections professionnelles

13 mai - Communiqué commun contre le projet de loi de destruction de la fonction publique

13 mai - 1er mai : Régressions générales, mobilisation générale !

13 mai - Observations auprès de l'IGJ sur le bilan de la procédure d'appel

13 mai - Observations sur les conditions de lutte contre la délinquance économique et financière

13 mai - Nos observations sur le traitement de la criminalité organisée par les JIRS

13 mai - Commission d'avancement : nos revendications, nos actions et notre profession de foi

13 mai - Contributions sur la réforme de la Cour de cassation

13 mai - Communiqué commun : demande d'abrogation du décret autorisant l'échange d'informations entre le fichier Hopsyweb et le fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT)

10 mai - Se soigner, être fiché, être fliqué

9 mai - Rapport d’activité 2018

6 mai - Prochain CN : le 23 juin 2019

6 mai - Appel à la grève le 9 mai 2019

2 mai - Quand manifester n’est plus un droit mais un risque

2 mai - Pour le 1er mai le SAF célèbre les travailleuses et les travailleurs à sa façon : Plafonnement des indemnités en cas de licenciement injustifié, on ne lâche rien !