2011-03-22 (dp) AFP : La réforme contestée de l’hospitalisation d’office votée par l’Assemblée

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/Ba3Mt ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/74

Document du mardi 22 mars 2011
Article mis à jour le 10 avril 2014

Voir une revue de presse : Le projet de loi sur la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatrique a été adopté à l’Assemblée nationale - la presse suivant ce vote

Voir sur le site du Monde une version abrégée de la dépêche ci-dessous.


« L’Assemblée a voté mardi le pro­jet de loi réfor­mant l’hospitalisation d’office (sic Afp), dénoncé par les syn­di­cats de psy­chiatres comme "sécu­ri­taire", et qui intègre l’intervention du juge judi­ciaire au-delà de 15 jours, comme l’impose le Conseil constitutionnel.

Ce texte, dont la genèse remonte à fin 2008, après le meurtre d’un étudiant à Grenoble par un malade enfui de l’hôpital, ins­taure une nou­velle pos­si­bi­lité : les "soins" ambu­la­toires sous contrainte et non plus seule­ment l’hospitalisation.

Très com­plexe, car arti­cu­lant santé, liberté, et sécu­rité, le texte a sus­cité la colère de tous les syn­di­cats de psy­chiatres, rejoints par des syn­di­cats de magis­trats, qui le jugent "plus sécu­ri­taire que sanitaire".

Il a tou­te­fois été voté mardi en pre­mière lec­ture sans ani­croche par 266 voix contre 147, à l’image du bref débat qu’il a occa­sionné dans l’hémicycle.

Ce vote inter­vient juste quelques jours après que le contrô­leur géné­ral des lieux de pri­va­tion de liberté, Jean-Marie Delarue, a dénoncé l’attitude de plus en plus fri­leuse des pré­fets pour accor­der aux patients des sor­ties d’essai, et a for­tiori de pro­non­cer des mesures de fin d’hospitalisation d’office.

Le PS a voté contre ce texte "ban­cal". Serge Blisko a ainsi regretté qu’il soit "imposé par le tout sécu­ri­taire" et "basé sur la méfiance" à l’égard du patient, "cri­mi­nel en puis­sance", et "du corps médi­cal". Il s’est par ailleurs inquiété des "1000 postes de psy­chiatres non pour­vus dans les hôpi­taux publics".

Au cours des débats, la secré­taire d’État à la Santé, Nora Berra, a pro­mis un "plan santé men­tale" pour l’automne. Réfutant le qua­li­fi­ca­tif de "sécu­ri­taire" accolé au pro­jet, notam­ment par le col­lec­tif des "39 contre la nuit sécu­ri­taire", elle l’a au contraire jugé "équilibré".

Un terme repris mardi par Jean-Luc Préel (Nouveau Centre). "Il ren­force le droit des patients", s’est féli­cité André Flajolet (UMP) et consti­tue "une réponse" aux dif­fi­cul­tés avan­cées par M. Delarue.

Jacqueline Fraysse (ex-PCF) a elle fus­tigé "une loi d’affichage" et regretté qu’"aucun moyen n’ait été accordé à la jus­tice" pour "accom­plir la tâche sup­plé­men­taire" occa­sion­née par l’intervention d’un juge judi­ciaire au-delà de 15 jours.

Le texte ins­taure égale­ment une pos­si­bi­lité d’hospitalisation d’office en cas de "péril immi­nent" et une période d’observation de 72 heures, qua­li­fiée de "garde à vue psy­chia­trique" par ses oppo­sants. Ceux-ci ont déploré la mise en place d’un "casier psy­chia­trique", ce que réfutent le gou­ver­ne­ment et le rap­por­teur UMP. Il ren­force aussi le dis­po­si­tif de suivi pour les per­sonnes décla­rées irres­pon­sables péna­le­ment ou ayant séjourné dans une "unité pour malades difficiles".

Quelque 70 000 per­sonnes sont hos­pi­ta­li­sées sous contrainte chaque année, soit à la demande d’un tiers (60 000 cas) ou d’office en cas d’atteinte "à la sûreté des per­sonnes" ou "à l’ordre public" (10 000 cas).

Dans une tri­bune au Monde daté de mardi, le psy­chiatre Daniel Zagury a fus­tigé un pro­jet de loi « sani­taire pour les entrées et sécu­ri­taire pour les sor­ties », « ce qui ren­dra encore plus infer­nale la situa­tion sur le terrain ».

Une per­sonne sur cinq souffre ou souf­frira au cours de sa vie d’un trouble men­tal, ont rap­pelé dépu­tés et gou­ver­ne­ment lors des débats. »


Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

13 septembre - Par-delà les différences de nos statuts et de nos exercices, notre combat pour le droit à une retraite fiable, digne et solidaire est le même !

13 septembre - Ensemble à Paris le 16 septembre prochain pour un système de retraite juste et solidaire !

13 septembre - Bien accueillir, ça urge !

12 septembre - Observer l’action de la police et de la gendarmerie est un droit! Soutien à Camille Halut

11 septembre - INDÉPENDANCE DES INSPECTEURS DU TRAVAIL LES ENTRAVES NE DOIVENT PAS ÊTRE PASSÉES SOUS SILENCE !

5 septembre - 33es Journées de l'Association méditerranéenne de psychothérapie institutionnelle (AMPI), à Marseille le 17 et 18 octobre 2019

2 septembre - Nous ne battrons pas en retraite ! Ensemble à Paris le 16 septembre prochain pour un système de retraite juste et solidaire !

29 août - Défense de l'AME, accès inconditionnel aux soins des migrants

21 août - Le « Guide du manifestant arrêté » mis à jour (août 2019)

21 août - Le « Guide du manifestant arrêté » mis à jour (août 2019)

29 juillet - Fichage des mineur·es isolé·es : le Conseil Constitutionnel ne reconnaît pas l’atteinte à l’intérêt supérieur de l’enfant

26 juillet - Observations devant la mission parlementaire d'information sur le secret de l'enquête et de l'instruction

26 juillet - Fusion/spécialisation des juridictions : notre courrier à la garde des Sceaux

24 juillet - Le parquet selon l'exécutif : « en ligne et à l'aise » avec le pouvoir, mais « indépendant » quand ça dérape

22 juillet - Postes de psychiatres disponibles à l'hôpital Edouard Toulouse de Marseille

19 juillet - Réforme des retraites : pas si simple et plus injuste!

19 juillet - Publication de rapports de visite

18 juillet - Réforme de l’assurance-chômage : une reprise en main de fer par l’Etat conduisant à une précarisation inacceptable des plus fragiles

18 juillet - La marchandisation du cerveau

18 juillet - A pourvoir : poste de psychiatre au Samu social de Paris

18 juillet - BAREME MACRON : UN AVIS… MAIS PAS UN COUP D’ARRET

15 juillet - Vers un renouveau du soin psychique - Soirée débat le 25 juillet 2019 à Aix en Provence

11 juillet - Après les élections

5 juillet - Observations sur la réforme de la responsabilité civile devant la mission d'information de la Commission des lois du Sénat

5 juillet - Délit de solidarité : le guide est là !