2011-03-20 (cm) USP Motion Congrès : L’Épouvantail psychiatrique et social

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/AVEr9 ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/77

Document du dimanche 20 mars 2011
Article mis à jour le 10 avril 2014

« Motion : L’épouvantail psychiatrique et social

Le projet de loi « relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques », d’ordre sécuritaire et non sanitaire, autorise l’enfermement de tout « trouble à l’ordre public » : le trouble du comportement social se substitue aux maladies mentales avérées, et le psychiatre devient un auxiliaire de police, un gardien de l’ordre public, subordonné à l’autorité de l’État…

Ce projet de loi, issu directement de l’idéologie réactionnaire (…), s’inscrit dans une dérive inquiétante où la figure du fou dangereux, à enfermer à vie, sert de bouc émissaire. Il exprime une intentionnalité de psychiatriser tout écart, toute opposition, toute conflictualité socio-économique, faisant suite à la loi de prévention de la délinquance, aux deux lois sur la récidive, à la loi de rétention de sûreté, aux deux circulaires sécuritaires de janvier 2009 et janvier 2010… Cette évolution liberticide de la psychiatrie s’intègre en outre dans une avalanche de plus de 30 lois sécuritaires en 10 ans (…)

(…) toutes les populations déviant de la norme asservie du travailler et du consommer plus, sont agitées ainsi comme un épouvantail social. Mode de gouvernance qui s’adresse à chacun d’entre nous, visant à faire peur pour dissuader toute déviance, toute défaillance : il convient absolument de dresser les consciences, et rassembler les foules derrière l’ordre sécuritaire et économique de l’oligarchie (…)

Prenez vos gouttes aujourd’hui si vous ne voulez pas être enfermé demain ! »


Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

10 août - Censure de la proposition de loi « terrorisme » : une claque fondamentale !

4 août - Avenir de l'audience : nos observations devant le CNB

3 août - Notre porte étroite sur la loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine

30 juillet - Amende forfaitaire pour usage de stupéfiants : une illusoire fermeté pour de réels effets pervers

24 juillet - Publication de rapports de visite

20 juillet - Il est temps d'arrêter les prolongations sécuritaires

14 juillet - Observations sur la loi organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire

13 juillet - Appel pour le 14 juillet 2020 : Le beau casting ou les pompiers pyromanes

11 juillet - Communiqué APH & JM du 11 juillet 2020 : Le Ségur et les médecins : l'erreur politique

11 juillet - Tract unitaire : Ensemble pour que notre système de Santé et d'Action sociale soit une priorité nationale !

10 juillet - 2014-2020 : retour sur six ans d’action au CGLPL

10 juillet - 35e congrès de l'USP sur le thème "La psychiatrie d'après" du 11 au 13 septembre 2020 à Paris

10 juillet - Conférence gesticulée : « Je ne suis pas là pour vous écouter » - La démission de la psychiatrie face au capitalisme

10 juillet - Grand débat : Financer la psychiatrie, Gouverner l'hôpital

9 juillet - Dignité en prison : un droit enfin effectif

8 juillet - Le Conseil d'État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester

8 juillet - Rétention : la Justice se rend à l'Intérieur

7 juillet - L'État décide de frapper au porte-monnaie les départements qui résistent au fichage des enfants

7 juillet - Notre courrier au nouveau Garde des Sceaux

6 juillet - « Les enfermés » : un livre photographique pour donner à voir la réalité de l’enfermement

5 juillet - CGLPL respect des droits fonadementaux à l'épreuve du covid

5 juillet - Liberté d'expression et poursuites disciplinaire

5 juillet - ce ne pas faute de l'avoir annoncé

5 juillet - un constat de plus sur l'état de la psychiatrie

2 juillet - Les droits fondamentaux des personnes privées de liberté à l’épreuve de la crise sanitaire