2019-07-22 (jpj/tgi/jld) Etre supérieur hiérarchique ne donne pas qualité en soi pour être tiers demandeur

• Pour citer le présent article : https://psychiatrie.crpa.asso.fr/716

Document du lundi 22 juillet 2019
Article mis à jour le 5 août 2019
par  A.B.

Sur notre site internet : 2011-06-01 (jpa/ta/can) Pour le Tribunal administratif de Paris, la qualité d’ami ne suffit pas pour qualifier un tiers demandeur à l’hospitalisation sur demande d’un tiers

Ou bien : 2015-12-01 (jpj/ca) Mainlevée d’une mesure de SDT • La directrice du foyer d’hébergement n’avait pas qualité pour être tiers demandeure

Pour retrouver cet article sur Les contes de la folie ordinaire, édition participative de Mediapart, cliquer sur ce lien


Note introductive - CRPA

PDF - 93 ko
2019-07-22 JLD Châlons-en-Champagne.

En pièce jointe une ordonnance libératrice du 22 juillet 2019 d’une mesure de soins sur demande d’un tiers prise par le juge des libertés et de la détention de Châlons-en-Champagne, sur plaidoirie et note en délibéré de Me Isabelle Loreaux, avocate au Barreau de Châlons-en-Champagne.

En l’espèce il s’agit d’un soldat de carrière qui a été hospitalisé sans son consentement à la demande de son supérieur hiérarchique suite à un clash. L’ordonnance retient que le sous-officier qui a été tiers demandeur n’avait pas un lien particulier lui donnant qualité pour agir dans l’intérêt de la personne internée. Le JLD concluant que « ce défaut de qualité pour agir dans l’intérêt du malade a pour sanction la mainlevée de la mesure ».

Par ailleurs si le registre de l’isolement et de la contention a été produit en cours de délibéré, le JLD s’est contenté de vérifier que l’isolement de l’intéressé a été prescrit par un psychiatre ou sous son contrôle par un interne, ne s’estimant pas tenu par l’article L 3222-5-1 du code de la santé publique d’opérer un contrôle de légitimité de cette mise à l’isolement.

On observera qu’un interne n’est pas thésé et n’est pas inscrit au tableau de l’ordre des médecins. Il ne peut donc pas valablement prescrire une mesure aussi exorbitante qu’une mise en isolement d’une personne internée surtout si se rajoute une mise sous contention à cet isolement.

Il est tout de même intéressant de savoir que le fait d’être un supérieur hiérarchique (en l’espèce dans l’armée) n’est pas suffisant, à soi seul, pour que cela autorise cette autorité à être valablement tiers demandeur pour une hospitalisation sous contrainte d’un subordonné.


Mail de Me Isabelle Loreaux, avocate au Barreau de Châlons-en-Champagne, au CRPA

Le 22 juillet 2019.

Monsieur,

Je vous prie de trouver sous ce pli une décision intéressante sur la qualité de tiers dans le cadre d’une hospitalisation à la demande d’un tiers.

Le juge rappelle que :

— s’agissant de la qualité de tiers demandeur aux soins, il peut s’agir d’un membre de la famille du malade ou de toute personne justifiant de l’existence de relations avec le malade antérieures à sa demande de soins, en l’espèce s’agissant d’un supérieur hiérarchique il n’est pas justifié sous cette seule mention de l’existence de liens particuliers entre le tiers et le malade,

— s’agissant des mentions que doit contenir la demande du tiers, elles doivent être entièrement recopiées de la main du tiers.

Bien à vous.

Isabelle Loreaux, avocate.
4 rue Philippe de la Force,
51800 SAINTE MENEHOULD.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

21 août - Le « Guide du manifestant arrêté » mis à jour (août 2019)

21 août - Le « Guide du manifestant arrêté » mis à jour (août 2019)

29 juillet - Fichage des mineur·es isolé·es : le Conseil Constitutionnel ne reconnaît pas l’atteinte à l’intérêt supérieur de l’enfant

26 juillet - Observations devant la mission parlementaire d'information sur le secret de l'enquête et de l'instruction

26 juillet - Fusion/spécialisation des juridictions : notre courrier à la garde des Sceaux

24 juillet - Le parquet selon l'exécutif : « en ligne et à l'aise » avec le pouvoir, mais « indépendant » quand ça dérape

22 juillet - Postes de psychiatres disponibles à l'hôpital Edouard Toulouse de Marseille

19 juillet - Réforme des retraites : pas si simple et plus injuste!

19 juillet - Publication de rapports de visite

18 juillet - Réforme de l’assurance-chômage : une reprise en main de fer par l’Etat conduisant à une précarisation inacceptable des plus fragiles

18 juillet - La marchandisation du cerveau

18 juillet - A pourvoir : poste de psychiatre au Samu social de Paris

18 juillet - BAREME MACRON : UN AVIS… MAIS PAS UN COUP D’ARRET

15 juillet - Vers un renouveau du soin psychique - Soirée débat le 25 juillet 2019 à Aix en Provence

11 juillet - Après les élections

5 juillet - Observations sur la réforme de la responsabilité civile devant la mission d'information de la Commission des lois du Sénat

5 juillet - Délit de solidarité : le guide est là !

4 juillet - Evaluation à 360 degrés : nos observations

4 juillet - Mission d'information sur les droits fondamentaux des majeurs protégés de la Commission des Lois constitutionnelles, de la législation et de l'administration générale de la République : nos observations

4 juillet - Mineur∙e∙s non accompagné∙e∙s : un fichage contraire aux droits et libertés reconnus par la Constitution

3 juillet - Enfants et adultes retenus en Irak et en Syrie : la France doit changer de position !

3 juillet - La nuit dans les lieux de privation de liberté

2 juillet - Société civile contre secret des affaires

2 juillet - Réforme de l'ordonnance de 1945 : les principes fondateurs de la justice des mineurs en danger

2 juillet - Pour la défense de la spécificité de l'ENM : nos observations devant la mission présidée par M. Thiriez