2018-12-31 Décès de M. Claude Ethuin, représentant des usagers en psychiatrie du Nord

• Pour citer le présent article : https://goo.gl/CpuMWu ou https://psychiatrie.crpa.asso.fr/684

Document du mardi 18 décembre 2018
Article mis à jour le 27 août 2020
par  A.B.

Annonce de ce décès sur le site internet de la FNAPSY (cliquer sur ce lien)
 
 


Décès de M. Claude Ethuin, représentant des usagers en psychiatrie du Nord

PDF - 344.6 ko
06-12-2018 Annonce décès.

J’ai appris par la FNAPSY le décès début décembre 2018, à l’âge de 70 ans, de M. Claude Ethuin, qui représentait les personnes psychiatrisées à l’EPSM de Lille Métropole ainsi qu’à la Commission départementale des soins psychiatriques du Nord.

M. Claude Ethuin qui était pupille de la nation, avait été interné et avait vécu 6 ans durant entre 1992 et 1998 à l’EPSM de Lille Bailleul dans le Nord, en en sortant, d’après son témoignage, avec deux sacs en plastique pour ses affaires sans aucune aide ni réinsertion. Il s’était investi au début des années 2000, aidé en cela par Le Dr Jean-Luc-Roelandt qui venait d’être désigné directeur du Centre collaborateur de l’OMS – EPSM de Lille Métropole (anciennement CHS d’Armentières), dans le lancement d’un groupe d’entraide mutuelle, Nord Mentalités. Ce GEM a intégré la FNAPSY (fédération nationale des associations d’(ex-)usagers de la psychiatrie) en 2003. C’est dans ce cadre que j’ai été amené à le connaître alors que le Groupe information asiles (GIA) avait intégré cette fédération à dater de septembre 2002.

M. Claude Ethuin ayant été, comme tant d’autres, rapidement marginalisé dans la FNAPSY, s’était mis en dissidence de cette fédération, rejoignant l’Union nationale des groupes d’entraide mutuelle de France (UNGF). Il nous a aidé dans la contestation du monopole de fait, qui n’était pas de droit d’ailleurs, dont bénéficiait Mme Claude Finkelstein, présidente de la FNAPSY, au titre de la représentation des personnes psychiatrisées au plan national.

Dans la mesure où n’avons pas été nombreux dans le pays à nous investir pour porter la voix des personnes psychiatrisées dans différentes instances, dans la mesure également de l’étouffoir posé sur nous, de façon générale, je tiens très sincèrement à lui rendre hommage. M. Claude Ethuin a participé avec nous, ces dernières années, à faire entendre des voix qui proviennent des rangs des personnes psychiatrisées et laissées pour compte.

André Bitton, pour le CRPA.