2017-05-04 (jpj/tgi/jld) JLD de Versailles • Illégalité de la mise en isolement pour prévenir un risque de fuite

• Pour citer le présent article : https://psychiatrie.crpa.asso.fr/712

Document du jeudi 4 mai 2017
Article mis à jour le 3 août 2019
par  A.B.

Sur notre site internet : 2017-10-01 (artj) (Jean-Marc Panfili) Soins psychiatriques et non-respect des obligations en matière de contention et d’isolement : quelle sanction et par quel juge ?

Ainsi que : 2016-10-24 (jpj/ca) C.A. Versailles • L’illégalité de l’isolement du patient justifie la levée de la mesure d’hospitalisation sans consentement

Ou bien : 2015-03-18 (pner/parl/an) Le député Denys Robiliard fait adopter un amendement sur la traçabilité des mises à l’isolement et sous contention

Pour retrouver cet article sur le blog du CRPA sur Mediapart, cliquer sur ce lien


Introduction - CRPA

PDF - 81.9 ko
2017-05-04 JLD Versailles sans n°.

En pièces jointes quatre décisions de mainlevée prises le 4 mai 2017 par le juge des libertés et de la détention de Versailles, sur conclusions et plaidoirie de Me Gisela Suchy, avocate au Barreau de Versailles.
 

PDF - 77.5 ko
2017-05-04 JLD Versailles n°17/00699.

Les deux premières décisions (l’une sans numéro de dossier, l’autre portant le numéro 17/00699) revêtent une importance toute particulière vu le nouvel article L 3222-5-1 du code de la santé publique, ainsi que la recommandation de la HAS du 20 mars 2017 relative aux pratiques d’isolement et de contention.

PDF - 1013 ko
2017-05-04 JLD Versailles n°17/00698.

En l’espèce le JLD de Versailles rejette les demandes de maintien des mesures du Centre intercommunal de Melun-les-Mureaux, et donne un délai de 24 h pour la mise à effet des mainlevées, au motif que « la mise en chambre de soins intensifs (…) est consécutive, non pas à la volonté de prévenir un dommage immédiat ou imminent pour le patient ou pour autrui, mais au souhait de prévenir un risque de fuite de la part de l’intéressé  ». Un tel motif de mise en chambre d’isolement qui tient du principe de précaution est certes très fréquent en milieu psychiatrique mais il est, pour la juridiction versaillaise, irrégulier.

Ce motif de mainlevée nous semble particulièrement intéressant à exploiter dans d’autres dossiers de contrôle de mesures d’hospitalisations sans consentement.

PDF - 1 Mo
JLD Versailles n°17/00710.

Les deux autres décisions de mainlevée (n°17/00698 et 17/00710) sont prises au motif d’un retard non justifié de deux jours pour la notification d’une mesure de soins sur demande d’un tiers en urgence (SDTU), et de l’absence au dossier d’une mention relative à la notification de l’arrêté de soins sur décision du représentant de l’État (SDRE).


Mail de Me Gisela Suchy, au CRPA

16 mai 2019.

OBJET : quelques mainlevées JLD.

Monsieur,

vous trouverez ci-joint quatre décisions de mainlevée rendues par le JLD de Versailles le 4 mai dernier.

Je me suis permise d’ajouter les 4 mainlevées (sur neuf dossiers à l’audience) pour encourager les confrères, bien que deux soient sur le même fondement :

— deux affaires de mise en chambre d’isolement pour risque de fugue. Les lignes directeurs de la HAS en date de février 2017 ont été citées dans les conclusions ;

— une mainlevée pour défaut de notification d’un arrêté der maintien, faxé en l’espèce directement à l’audience ;

— une mainlevée pour notification tardive de l’admission.

Vous priant de croire en mes sentiments les meilleurs.

Gisela Suchy, avocate au barreau de Versailles, toque 682.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

13 décembre - Madame Wonner députée de LREM et rapporteure d'une récente mission parlementaire sur la psychiatrie signe une pétition pour l'interdiction de la psychanalyse

12 décembre - Les « troubles neurodéveloppementaux » : analyse critique par Anne Delègue, pédopsychiatre, octobre 2019

11 décembre - Les violences interpersonnelles dans les lieux de privation de liberté

10 décembre - Communiqué d'Inter Urgences et du Collectif inter hôpitaux

10 décembre - Oui, nous sommes du côté des libertés

9 décembre - Cour de cassation, 04/12/2019, Patient en fugue hospitalisé en SDRE suite à une irresponsabilité pénale

9 décembre - Commission Thiriez : mieux vaut en rire...

9 décembre - Le Collectif Inter-Hôpitaux soutient la grève des internes du 10 décembre

9 décembre - Communiqué commun des organisations syndicales des personnels médicaux hospitaliers, des internes et des étudiants

6 décembre - « Recommandations en urgence relative au centre hospitalier Le Rouvray à Sotteville-les-Rouen du Contrôleur général des lieux de privation de liberté »

3 décembre - Décret open data des décisions de justice : on achève bien les chevaux…

29 novembre - Non ! La pilule ne passe toujours pas !

28 novembre - Observations devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'immunité parlementaire

26 novembre - Recommandations en urgence relatives au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

24 novembre - Le contrôle des suites du programme de soins : la position de la Cour de cassation

22 novembre - Appel à la grève pour la défense du service public de la Justice

22 novembre - Décret de procédure civile : improvisation, opacité et mépris

22 novembre - Avis relatif à la prise en charge des personnes détenues atteintes de troubles mentaux

21 novembre - Face aux philippiques, grève et action

20 novembre - Printemps de la psychiatrie - Pour soigner sans entrave

20 novembre - Communiqué commun des organisations syndicales représentatives des personnels médicaux hospitaliers et des internes du 20 novembre 2019

20 novembre - Communiqué unitaire : Le Premier ministre ne répond pas à la gravité de la situation

19 novembre - Pour ne plus subir. Lettre ouverte de l'équipe du secteur de psychiatrie d'Asnières. Le 14 novembre 2019

18 novembre - Budget 2020 : Toujours les mêmes écueils !

18 novembre - Nos observations dans le cadre du « Grenelle des violences conjugales »