2016-08-23 (jpj/ca) Cour d’appel de Versailles • Des troubles du comportement lors d’une verbalisation pour infraction au code de la route ne sont pas un motif suffisant pour une mesure de SPI

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/DbJZjB ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/586

Document du mardi 23 août 2016
Article mis à jour le 23 octobre 2016
par  A.B., H.F.

PDF - 514.1 ko
2016-08-23 Cour d’appel de Versailles, mainlevée d’une SPI.

Mail de Me Pierre Bordessoule de Bellefeuille, avocat au Barreau de Versailles, 24 août 2016
 

OBJET : Ordonnance de la 1re Présidente de la Cour d’appel de Versailles 23 août 2016

Abstracts :

A - SPI - soins pour péril imminent - article L. 3212-1-2 et s. du code de la santé publique - hospitalisation suite à une garde à vue pour infraction au code de la route : en cas d’hospitalisation sous contrainte sur décision du directeur de l’établissement d’accueil sans que ne soit caractérisée avec une précision suffisante l’existence d’un péril imminent pour la santé de l’intéressée, la mainlevée d’une mesure d’hospitalisation complète doit être ordonnée.

B - ratio decidendi :

— absence de description du “ péril imminent” dans les certificats médicaux ;

— « les troubles du comportement en garde à vue ne sont pas significatifs d’une mise en danger de la personne ou de son entourage caractérisant le péril imminent ; d’ailleurs, il n’est fait état ni de violences physiques ni d’agression verbales à l’égard des policiers mais d’excitation et d’un comportement inadapté à la garde à vue » ;

— « Il n’est pas évoqué de risque suicidaire » ;

— « L’appréciation de l’infraction au code de la route relève du Procureur de la République et ne caractérise pas davantage le “péril imminent” invoqué » ;

— « L’existence d’antécédents non documentés et l’absence de suivi de soins lors de l’épisode critiqué ne peuvent se substituer à cette exigence légale » ;

— « Enfin, l’ajustement du traitement ne requiert pas le régime de l’hospitalisation complète ».

Commentaire : il s’agit d’une décision assez classique de soins péril imminent sans que ne soit caractérisé ce péril imminent. Il est néanmoins à noter une motivation particulière quant aux références faites à des « antécédents non documentés », à la nécessité d’un « ajustement de traitement », référence trouvées sans pertinence.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

15 janvier - Pour une réforme constitutionnelle assurant pleinement l'indépendance de la justice

12 janvier - Colloque Justice des mineur.e.s 2018 - Une vraie alternative à l'enfermement des enfants : la liberté

12 janvier - Colloque : "Ce qui fait et défait l'humain" - 12 et 13 mars 2018 à Bruxelles

12 janvier - En 2018, tous ensemble on se relève… Tous ensemble on sauve notre Hôpital Public...

11 janvier - Publication de rapports de visite

11 janvier - Note de lecture « Un député à l'hôpital psychiatrique »

10 janvier - Les droits fondamentaux des mineurs en établissement de santé mentale

9 janvier - Le Directeur des services judiciaires doit prendre de bonnes résolutions pour 2018 !

9 janvier - Chantiers de la Justice : les contributions du Syndicat de la magistrature

4 janvier - Visite du Président de la Turquie en France : notre courrier à Emmanuel Macron

4 janvier - Texte préparatoire au congrès de l'USP : Sécurité sociale et soins psychiatriques

3 janvier - Conduite automobile et traitement psychotrope

Décembre 2017 - Communiqué commun Union Syndicale de la Psychiatrie - Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux : Etre aux ordres du Ministère de l'Intérieur ne fait pas partie des vœux de la psychiatrie publique

Décembre 2017 - Décret n° 2017-1811 du 28 décembre 2017 relatif aux conditions et modalités de mise en œuvre du vote électronique par internet pour l'élection des représentants du personnel au sein des instances de représentation des personnels médicaux, odontologistes et pharmaceutiques des établissements publics de santé et de certains établissements sociaux et médico-sociaux

Décembre 2017 - Observations sur l'application de la loi du 7 mars 2016 relative au droit des étrangers