2016-07-01 (jpj/ca) C.A. Versailles • Mainlevée d’une SDRE pour insuffisance de caractérisation du danger imminent

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/V8LIRz ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/577

Document du vendredi 1er juillet 2016
Article mis à jour le 18 août 2019
par  A.B., Y.F.

De façon connexe : 2016-04-21 (jpj/tgi/jld) JLD Versailles • Mainlevée d’une SDRE pour défaut de motivation des certificats médicaux sur la dangerosité du patient

Ainsi que : 2011-10-19 (jpj/tgi/jld) Le JLD de Lyon lève une SDRE pour défaut de motivation du certificat médical initial


Introduction - CRPA

PDF - 317.4 ko
2016-07-01 Cour d’appel de Versailles, mainlevée d’une mesure de SDRE.

En pièce jointe une ordonnance rendue le 1er juillet dernier par la Cour d’appel de Versailles que nous a adressée Me Vanessa Landais, avocate au Barreau de Versailles, avec une synthèse ci-dessous.
 
 


Mail de Vanessa Landais au CRPA, du 6 juillet 2016

OBJET : ordonnance de la Cour d’appel de Versailles rendue le 1er juillet 2016.

Monsieur,

Je vous prie de trouver ci-joint une ordonnance de main levée rendue par la Cour d’appel de Versailles, au motif de l’absence de caractérisation de la menace à l’ordre public. Vous constaterez que le médecin intervenu en garde à vue avait fait usage de manière exagérée du conditionnel, ce qui met à mal cette caractérisation.

J’ai également soulevé l’incompétence du Préfet des Yvelines pour prendre une décision suite à un arrêté du maire d’Argenteuil, mais la Cour ne m’a pas répondu sur ce point.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments distingués et dévoués.

Vanessa Landais. Avocate du Barreau de Versailles.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

4 juin - « Recommandations minimales pour le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes privées de liberté ».

3 juin - Recommandations minimales pour le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes privées de liberté

3 juin - Publication du rapport d’activité 2019

31 mai - Notre « porte-étroite » sur la Loi Avia contre les contenus haineux sur internet

29 mai - « La prison au travers de l’espace architectural »

28 mai - Lettre à M. Véran à propos de l'entetien du 4 juin 2020

28 mai - Fugue d’un patient et responsabilité infirmière

28 mai - Hopsyweb, circulez, il n’y a rien à voir!

26 mai - Deux ordonnances, trois circulaires et un désastre

26 mai - Communiqué USP, CGT, SUD et Printemps de la psychiatrie : Non à la T2A en psychiatrie

25 mai - Rappel de la loi d'Adeline Hazan, Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté : Les libertés fondamentales et les droits fondamentaux des personnes hospitalisées ne doivent en aucun cas être sacrifié sur l'autel de l'hygiénisme

15 mai - Mission d'information sur le Défenseur des droits : nos observations

14 mai - 1e annonce : 35e congrès du SMG, sur le thème "La psychiatrie d'après" du 11 au 13 septembre 2020 à Paris

13 mai - Communiqué FO CHS Le Vinatier : « Phase 3 de la crise covid »… pour aller plus loin dans la destruction de l'hôpital ?

12 mai - 500 personnalités et professionnels de l'enfance demandent l'abandon du code de justice pénale des mineurs

12 mai - Mariotti : démission !

11 mai - Loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire : notre « porte-étroite » devant le Conseil constitutionnel

5 mai - Poursuivre l’effort de déflation carcérale pour mettre fin à la surpopulation en prison

2 mai - Observations sur le pré-projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire

1er mai - Le jour d'après : appel du 1er mai

30 avril - Publication de rapports de visite

30 avril - Numerus clausus, oui c'est possible, et c'est le moment

30 avril - L'USP soutient l'appel du Printemps de la Psychiatrie dans son Opération « Déconnexion », Halte au codage du soin !

30 avril - Justice et déconfinement : les réponses à notre questionnaire

30 avril - Quand on veut, on peut ! Une autre justice des enfants