2015-11-12 (jpj/tgi/jld) Le JLD de Versailles ordonne la levée d’une hospitalisation sans consentement d’un mineur autiste de 14 ans

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/vBvCAM ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/525

Document du jeudi 12 novembre 2015
Article mis à jour le 2 février 2016
par  A.B., H.F.

PDF - 5.1 Mo
2015-11-12 Ordonnance de mainlevée par le JLD de Versailles.

Ci-joint une importante ordonnance de mainlevée avec effet différé de 24 heures, prise par le juge des libertés et de la détention de Versailles, d’une mesure de soins sur décision du représentant de l’État, pesant sur un mineur âgé de 14 ans et demi, atteint de syndrome autistique, et hospitalisé d’office par la Préfecture des Yvelines le 3 novembre 2015. Cela alors même que le Juge des enfants de Versailles prenait le même jour, en parallèle de la Préfecture, une décision d’hospitalisation visant ce même mineur.

Il est précisé que la décision dont il est ici question a été prise lors d’un contrôle obligatoire, et que la saisine du juge des libertés et de la détention de Versailles émanait de la Préfecture des Yvelines. Cette décision a été obtenue par Me Stéphane Panarelli, avocat au Barreau de Versailles.

Le juge des libertés et de la détention se déclare tout d’abord pleinement compétent pour statuer sur une telle mesure visant un mineur, sur le fondement de l’article L. 3211-10 du code de la santé publique, issu de la loi du 5 juillet 2011 modifiée, qui stipule : « Hormis les cas prévus au chapitre III du présent titre [c’est-à-dire l’hospitalisation et les soins sans consentement décidés par le Préfet], la décision d’admission en soins psychiatriques d’un mineur, ou la levée de cette mesure sont demandés, selon les situations, par les personnes titulaires de l’autorité parentale ou par le tuteur … ». Le juge des libertés et de la détention de Versailles fonde également sa compétence sur l’article L. 3213-1 du code de la santé publique sur l’admission en mesures de soins sans consentement décidée par le représentant de l’État.

La principale illégalité retenue par le juge des libertés et de la détention est que le certificat médical initial de cette hospitalisation d’office émanait d’un psychiatre de l’hôpital d’accueil, en contravention avec les prescriptions de l’article L.3213-1 du code de la santé publique qui stipule que le certificat médical initial ne peut émaner d’un psychiatre exerçant dans l’établissement d’accueil.

Nous précisons que nous n’avions pas connaissance jusque-là d’une jurisprudence positive donnant mainlevée d’une mesure d’hospitalisation psychiatrique sans consentement sur un mineur, au contraire. Selon une ordonnance du juge des libertés et de la détention de Tarbes de mars 2001, dans la mesure où la décision d’hospitalisation sous contrainte avait été prise par le juge des enfants, celui-ci avait été considéré en l’espèce comme seul compétent pour décider ou non de la levée de cette hospitalisation sans consentement.

Il s’agit donc d’une décision qui fraye une voie nouvelle en la matière.


JLD de Versailles, 12 novembre 2015. Me Stéphane Panarelli, avocat au Barreau de Versailles. Décision transmise par Me Pierre Bordessoule, mail du 5 janvier 2016, 16h15

Cher Monsieur,

Je vous adresse ci-joint l’ordonnance du juge des libertés et de la détention du Tribunal de grande instance de Versailles en date du 12 novembre 2015.

  • Le juge des libertés et de la détention se déclare compétent dans le cadre d’une hospitalisation sous contrainte d’un mineur.
  • Illégalité du certificat médical initial émanant d’un praticien hospitalier de l’établissement d’accueil. Procédure irrégulière et qui a nécessairement causé un grief aux droits du jeune patient.
  • Le contenu lacunaire des certificats médicaux constitue une irrégularité. Les restrictions apportées aux libertés d’un mineur âgé de 14 ans ne sont ni adaptées ni proportionnées.

Je vous prie de me croire votre bien dévoué.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

24 janvier - Parcoursup : Le Ministère doit faire la transparence sur les critères de sélection utilisés par les établissements universitaires.

24 janvier - Compte rendu de l'audition de l'USP à l'Assemblée nationale le 17 janvier 2019

23 janvier - Proposition de loi B. Retailleau/E. Philippe : les libertés publiques en danger

21 janvier - Justice emprisonnée en Turquie : l'Europe doit réagir !

21 janvier - La chancellerie vend la peau du tribunal d'instance avant de l'avoir tué

18 janvier - Fédération Sud Santé sociaux : 22 janvier 2019 Mobilisation Nationale de la Psychiatrie. Dignité pour les personnes soignées et pour celles qui soignent !

17 janvier - Printemps de la psychiatrie - Pour un renouveau des soins psychiques

16 janvier - La liberté de manifester vaut mieux qu'une concertation bâclée

15 janvier - Préavis de grève pour le 22 janvier 2019

14 janvier - Baisse des UV en droit des étrangers : La prime de fin d’année du gouvernement aux avocat.e.s !

11 janvier - Tribune : le droit de manifester restera-t-il sur le bord des ronds points ?

11 janvier - Projet de loi justice – Défendons ensemble une justice de qualité pour toutes et tous – Manifestation nationale à Paris le 15 janvier 2019 !

11 janvier - Appel pour la journée nationale de la psychiatrie du 22 janvier. Pétition

10 janvier - Communiqué unitaire d'appel à la manifestation du 15 janvier contre le projet de réforme de la justice

8 janvier - Ne bradons pas la liberté de manifester !

8 janvier - Proposition de loi anticasseurs : une atteinte à la liberté d’expression

2 janvier - Appel à mobilisation pour la Journée nationale de la psychiatrie le 22 janvier 2019

2 janvier - Pinel en lutte : Opération « LA PSY EN SANDWICH » le 22 janvier 2019 à Paris

1er janvier - actualité pénitentiaire décembre 2018

Décembre 2018 - Justice des enfants : non à une réforme confisquée et expédiée

Décembre 2018 - Loi de Programmation Justice 2018-2022 – Justice des mineur.e.s : le SAF et plusieurs organisations interpellent la Garde des Sceaux

Décembre 2018 - Publication de rapports de visite

Décembre 2018 - Attractivité du parquet : l'inspection vise juste

Décembre 2018 - PROJET DE LOI JUSTICE Contre la destruction du service public défendons ensemble « une justice pour toutes et tous »

Décembre 2018 - Appel unitaire à manifester à Paris le 15 janvier 2019 contre le projet de réforme de la justice