2015-05-12 (ajnn-parl-qp) La députée Mme Jacqueline Fraysse (ex-PCF) interroge la Ministre de la santé sur le manque d’indépendance des associations de patients agréées vis-à-vis des pouvoirs publics

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/85DN8x ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/511

Document du mardi 12 mai 2015
Article mis à jour le 12 juin 2015
par  A.B., H.F.


PDF - 37 ko
2015-05-12 Question écrite de la députée Mme Jacqueline Fraysse à la Ministre de la santé,
sur la représentation des usagers dans le système de santé.

Ministère interrogé : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Question n° 79581 : du 12 mai 2015, de Mme Jacqueline Fraysse, députée Gauche démocrate et républicaine - Hauts-de-Seine

Source (site Assemblée nationale) : http://questions.assemblee-national…
 

Mme Jacqueline Fraysse interroge Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la représentation des usagers du système de santé. Cette représentation est régie par l’article L.1114-1 du code de la santé publique qui prévoit que « Les associations, régulièrement déclarées, ayant une activité dans le domaine de la qualité de la santé et de la prise en charge des malades peuvent faire l’objet d’un agrément par l’autorité administrative compétente soit au niveau régional, soit au niveau national. » Cet article précise que « L’agrément est prononcé sur avis conforme d’une commission nationale qui comprend des représentants de l’État (…), des représentants de l’Assemblée nationale et du Sénat et des personnalités qualifiées (…) », ce qui peut placer ces associations dans une situation paradoxale. En effet, ces associations ont pour objet principal – qui justifie l’agrément accordé par les pouvoirs publics - « la défense des droits des personnes malades et des usagers du système de santé ». Or, cet objet peut les amener à porter un regard critique sur l’action de ces mêmes pouvoirs publics. C’est la situation dans laquelle se trouve le Cercle de réflexion et d’action sur la psychiatrie (CRPA), qui représente des personnes ayant été hospitalisées sans leur consentement et qui, dans ce cadre, peut être amené à contester certaines pratiques des institutions psychiatriques. Le CRPA a ainsi vu sa demande d’agrément rejetée par une commission nationale représentant notamment la psychiatrie institutionnelle dont le CRPA entend contester certaines pratiques. A la suite de quoi, le CRPA a déposé une question prioritaire de constitutionnalité visant l’article L.1114-1 du code de la santé publique. Madame la députée demande donc à Madame la ministre si elle compte réformer les modalités d’agrément des associations d’usagers du système de santé afin de préserver leur indépendance vis-à-vis des pouvoirs publics.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

12 décembre - Les « troubles neurodéveloppementaux » : analyse critique par Anne Delègue, pédopsychiatre, octobre 2019

11 décembre - Les violences interpersonnelles dans les lieux de privation de liberté

10 décembre - Communiqué d'Inter Urgences et du Collectif inter hôpitaux

10 décembre - Oui, nous sommes du côté des libertés

9 décembre - Cour de cassation, 04/12/2019, Patient en fugue hospitalisé en SDRE suite à une irresponsabilité pénale

9 décembre - Commission Thiriez : mieux vaut en rire...

9 décembre - Le Collectif Inter-Hôpitaux soutient la grève des internes du 10 décembre

9 décembre - Communiqué commun des organisations syndicales des personnels médicaux hospitaliers, des internes et des étudiants

6 décembre - « Recommandations en urgence relative au centre hospitalier Le Rouvray à Sotteville-les-Rouen du Contrôleur général des lieux de privation de liberté »

3 décembre - Décret open data des décisions de justice : on achève bien les chevaux…

29 novembre - Non ! La pilule ne passe toujours pas !

28 novembre - Observations devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'immunité parlementaire

26 novembre - Recommandations en urgence relatives au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

24 novembre - Le contrôle des suites du programme de soins : la position de la Cour de cassation

22 novembre - Appel à la grève pour la défense du service public de la Justice

22 novembre - Décret de procédure civile : improvisation, opacité et mépris

22 novembre - Avis relatif à la prise en charge des personnes détenues atteintes de troubles mentaux

21 novembre - Face aux philippiques, grève et action

20 novembre - Printemps de la psychiatrie - Pour soigner sans entrave

20 novembre - Communiqué commun des organisations syndicales représentatives des personnels médicaux hospitaliers et des internes du 20 novembre 2019

20 novembre - Communiqué unitaire : Le Premier ministre ne répond pas à la gravité de la situation

19 novembre - Pour ne plus subir. Lettre ouverte de l'équipe du secteur de psychiatrie d'Asnières. Le 14 novembre 2019

18 novembre - Budget 2020 : Toujours les mêmes écueils !

18 novembre - Nos observations dans le cadre du « Grenelle des violences conjugales »

17 novembre - La Cour de cassation confirme que le contrôle de la légalité d'un placement en chambre d'isolement ne relève pas du JLD