2015-03-06 (jpj/ca) C.A. Versailles • Requalification en hospitalisation complète d’un programme de soins ne comportant qu’une sortie autorisée le weekend

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/R4MTEx ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/503

Document du vendredi 6 mars 2015
Article mis à jour le 18 août 2019
par  A.B., H.F., Y.F.

Sur notre site : 2015-03-04 (jpj/cass) La Cour de cassation valide une ordonnance de la Cour d’appel de Versailles qui avait requalifié en hospitalisation complète un programme de soins

Ainsi que : 2014-03-21 (jpj/ca) C.A. Versailles • Requalification en hospitalisation à temps complet d’un programme de soins de moins de deux jours par semaine de sorties autorisées


PDF - 211.4 ko
2015-03-06 Ordonnance de la Cour d’appel de Versailles relative à un programme de soins.

En pièce jointes deux ordonnances de mainlevée prises par la Cour d’appel de Versailles, sur conclusions et arguments de Me Vanessa Landais, avocate au Barreau de Versailles qui en a fait une synthèse que vous trouvez ci-dessous.

La deuxième de ces deux décisions (R.G. n°15/01398 du 6 mars 2015) présente une certaine importance compte tenu de l’arrêt de la Cour de cassation pris le 4 mars 2015, deux jours auparavant, sur ce même thème. Par cette ordonnance la Cour d’appel de Versailles lève un programme de soins sous mesure de soins sur décision du représentant de l’État au motif que ce programme de soins mis en place par le CH Théophile Roussel est en réalité une hospitalisation complète, en ce qu’il ne prévoit qu’une sortie autorisée de moins de quarante-huit heures par semaine. Le juge d’appel requalifie ce programme de soins en mesure d’hospitalisation sans consentement à temps complet, opérée (citation page 3°) de cette ordonnance) « … en dehors des prévisions de la loi, avec des conséquences éventuelles pour l’établissement et ses responsables en matière d’internement arbitraire. ».
 

Mail de Me Vanessa LANDAIS inscrite au Barreau de Versailles, reçu le 9 mars 2014

Monsieur,

Je vous prie de trouver ci-jointes deux ordonnances de main levée rendues par la Cour d’appel de Versailles le 6 mars dernier.

PDF - 243.9 ko
2015-03-06 Ordonnance de la Cour d’appel de Versailles, donnant mainlevée d’une mesure de SDTU.

Dans la première, la main levée est ordonnée aux motifs que le risque grave d’atteinte à l’intégrité du patient n’est pas caractérisé, et qu’il n’existe aucun élément médical nouveau.

Dans la seconde, les faits sont plus compliqués : une première main levée avait été ordonnée, le 19 janvier, avec la mise en place d’un programme de soins.

Ce programme de soins est requalifié par la Cour d’appel en hospitalisation à temps complet, et la Cour considère ainsi qu’il y a une violation de la loi, avec les conséquences éventuelles d’un internement arbitraire.

La main levée est ordonnée sans effet différé.

Je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

Dans cette attente,

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments distingués et dévoués.

Vanessa LANDAIS, avocat au Barreau de Versailles.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

9 décembre - Cour de cassation, 04/12/2019, Patient en fugue hospitalisé en SDRE suite à une irresponsabilité pénale

9 décembre - Commission Thiriez : mieux vaut en rire...

9 décembre - Le Collectif Inter-Hôpitaux soutient la grève des internes du 10 décembre

6 décembre - « Recommandations en urgence relative au centre hospitalier Le Rouvray à Sotteville-les-Rouen du Contrôleur général des lieux de privation de liberté »

3 décembre - Décret open data des décisions de justice : on achève bien les chevaux…

29 novembre - Non ! La pilule ne passe toujours pas !

28 novembre - Observations devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'immunité parlementaire

26 novembre - Recommandations en urgence relatives au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

24 novembre - Le contrôle des suites du programme de soins : la position de la Cour de cassation

22 novembre - Appel à la grève pour la défense du service public de la Justice

22 novembre - Décret de procédure civile : improvisation, opacité et mépris

22 novembre - Avis relatif à la prise en charge des personnes détenues atteintes de troubles mentaux

21 novembre - Face aux philippiques, grève et action

20 novembre - Printemps de la psychiatrie - Pour soigner sans entrave

20 novembre - Communiqué commun des organisations syndicales représentatives des personnels médicaux hospitaliers et des internes du 20 novembre 2019

20 novembre - Communiqué unitaire : Le Premier ministre ne répond pas à la gravité de la situation

19 novembre - Pour ne plus subir. Lettre ouverte de l'équipe du secteur de psychiatrie d'Asnières. Le 14 novembre 2019

18 novembre - Budget 2020 : Toujours les mêmes écueils !

18 novembre - Nos observations dans le cadre du « Grenelle des violences conjugales »

17 novembre - La Cour de cassation confirme que le contrôle de la légalité d'un placement en chambre d'isolement ne relève pas du JLD

16 novembre - Communiqué Action Praticiens Hôpital - Jeunes Médecins - Santé des migrants : APH-JM s'oppose a toute dégradation des soins

15 novembre - Journées Scientifiques de la Société Française de Psychothérapie Psychanalytique de Groupe (SFPPG), 20 et 21 mars 2020

14 novembre - Le Syndicat de la magistrature déménage !

12 novembre - Printemps de la psychiatrie : appel à manifestation, hôpital de rue éphémère et conférence de presse

12 novembre - Partout en France, la mobilisation pour l'hôpital public s'organise