2015-02-11 (art) Sur la représentation des usagers en psychiatrie dans le système de santé en Île-de-France

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/I9547x ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/484

Document du mercredi 11 février 2015
Article mis à jour le 7 mai 2015

Auteurs : A.B. - H.F.


Note du CRPA

PDF - 1.3 Mo
2013 - Rapport de l’ARS Île-de-France sur les CRUQPC

Sources :

Ci-joint un rapport de l’Agence de santé d’Île-de-France sur la représentation des usagers dans le système de santé, plus précisément dans les CRUQPC (Commissions des relations avec les usagers et sur la qualité de la prise en charge) des hôpitaux, pour 2013. Ce document est issu du site internet du Psycom, rubrique Actualités, qui l’a publié mercredi 11 février.

PDF - 224.9 ko
Page 63 du rapport 2013 de l’ARS d’Île-de-France sur les CRUQPC

Le tableau statistique page 63 de ce rapport est parlant.

La première organisation d’usagers en Île-de-France pour le nombre de mandats de représentants des usagers est l’UNAFAM (les familles de malades mentaux), alors même que ce tableau porte sur toutes les disciplines médicales confondues. La deuxième étant l’UDAF (Union départementale des associations familiales), organisme associatif chargé, au titre d’une mission de service public, de la gestion des tutelles et curatelles déclarées vacantes et attribuées à l’État.

La FNAPSY n’apparaît même pas. Son nombre de représentants dans la région capitale est notoirement inférieur à 8…

Vous observerez que tout a été fait, depuis une quinzaine d’années, pour que la représentation des usagers en psychiatrie et santé mentale soit inexistante et fantoche. Quelques usagers qui ont pu ressortir des rangs des patients sont en fonction. Ils s’accrochent à leur strapontin et s’efforcent d’être suffisamment inexistants pour que les institutionnels aux alentours, qui eux siègent ès qualités en défense de leurs intérêts, les agréent et les maintiennent en fonction… Cf. l’exemple de M. Didier Bussy qui représente les usagers, pour le compte de la FNAPSY, au CH Henri-Ey de Paris 13e dépendant du groupe de santé Perray-Vaucluse. Cet homme est en fonction depuis 18 ans. Il n’a jamais moufté concernant les violations des droits des patients dans ce groupe de santé. Il tient son strapontin, point.

Notez bien qu’en parallèle nous nous faisons jeter et combattre, au nom des quelques marionnettes en place… Cf. la décision de rejet de notre demande d’agrément par l’ARS d’Île-de-France du 24 novembre 2014, dont nous demandons l’annulation devant le Tribunal administratif de Paris.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois