2014-12-01 (jpj/ca) C.A. Versailles • Mainlevée d’une SDRE : l’arrêté municipal avait été signé avant le certificat médical

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/ahYJpK ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/492

Document du lundi 1er décembre 2014
Article mis à jour le 13 février 2020

Sur notre site, de façon connexe : 2014-11-07 (jpj/ca) C.A. Versailles • Mainlevée d’une SDRE pour absence de caractérisation du danger imminent

Ou bien : 2014-09-15 (jpj/tgi/jld) JLD Versailles • Mainlevée d’une SDRE pour absence de caractérisation du danger imminent dans l’avis médical visé par l’arrêté municipal

Auteurs : A.B. - H.F.


PDF - 69 ko
2014-12-01 Ordonnance de mainlevée d’une mesure de SDRE par la Cour d’appel de Versailles.

En pièce jointe une intéressante ordonnance de mainlevée d’une mesure de soins sur décision du représentant de l’État, en date du 1er décembre 2014, prise par un conseiller délégué du Premier Président de la Cour d’appel de Versailles, sur arguments de Me Isabelle Felenbok, avocate au Barreau de Versailles. Son principal motif rappelle un ordre chronologique essentiel dans les mesures d’hospitalisation d’office : le certificat médical justifiant l’édiction de la mesure d’hospitalisation sans consentement doit (évidemment) précéder cette même mesure.

"Aux termes de l’article L. 3213-2 du code de la santé publique, en cas de danger imminent pour la sûreté des personnes, attesté par un avis médical, le maire arrête à l’égard des personnes dont le comportement révèle des troubles mentaux manifestes toutes les mesures provisoires nécessaires, à charge d’en référer dans les vingt-quatre heures au représentant de l’État dans le département…

En l’espèce, le maire de la ville de Houdan a ordonné le 12 novembre 2014 une hospitalisation immédiate et provisoire de M. X en visant un certificat médical du Dr Dokitch, en date du même jour, lequel certificat, si l’on en juge par l’heure qui s’y trouve mentionnée, soit 18 h 40, n’était pas encore rédigé au moment où l’arrêté a été établi.

En outre, le certificat médical, s’il évoque une « rupture de traitement », une « agitation » et un « délire mystique » ne fait nullement état d’un danger imminent pour la sûreté des personnes mais seulement d’un « désagrément vis à vis des personnes ».

Dès lors, la mesure d’hospitalisation initiale prise par le maire de la ville de Houdan se révèle non conforme aux conditions de fond prescrites par la loi.Il convient, par voie de conséquence, d’ordonner sans délai la mainlevée de la mesure d’hospitalisation sans consentement touchant M. X. ".



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

30 juin - Nos observations devant la commission relative à l'avenir de la profession d'avocat son équilibre économique et ses conditions d'exercice

29 juin - Observations relatives à la proposition de loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine

29 juin - Travail à distance : notre analyse de vos réponses à notre questionnaire et nos observations sur le sujet

26 juin - Appel du 30 juin

25 juin - Avis relatif à la défense dans les lieux de privation de liberté

21 juin - Sans titre

21 juin - L'isolement et la contention devant le Conseil constitutionnel

19 juin - Remontées d'information : aux actes !

19 juin - Contrôle du juge judiciaire sur les mesures d’isolement et de contention en psychiatrie

19 juin - Recommandations en urgence relatives à l’établissement public de santé Roger Prévot à Moisselles (Val-d’Oise)

18 juin - Témoignages de psychiatres dans la crise Covid

17 juin - Sous la fin annoncée de l'état d'urgence, une reconduction des mesures d'exception attentatoires aux libertés

17 juin - Soins sans consentement et droits fondamentaux

15 juin - Notre contribution à la mission de contrôle du Sénat sur les mesures liées à l'épidémie de Covid-19

15 juin - La liberté de manifester enfin déconfinée ?

12 juin - Appel pour le 16 juin 2020

11 juin - Pour un contre Ségur

11 juin - Communiqué unitaire : Le 16 juin 2020 - Pour la défense et l'amélioration de notre système de santé - Tout·e·s ensemble salarié·e·s, usager·e·s, population mobilisé·e·s - Nous sommes tou·te·s concerné·e·s !

10 juin - Prise en charge pénitentiaire des personnes « radicalisées » et respect des droits fondamentaux

9 juin - Préavis de grève nationale le 16 juin 2020

8 juin - Première évaluation de la loi Sapin 2

8 juin - STOP à la répression des soignants lanceurs d'alerte au CH du Rouvray !

4 juin - « Recommandations minimales pour le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes privées de liberté ».

3 juin - Recommandations minimales pour le respect de la dignité et des droits fondamentaux des personnes privées de liberté

3 juin - Publication du rapport d’activité 2019