2014-10-24 (jpj/ca) La Cour d’appel de Versailles lève une mesure de SDTU subie par une personne qui était déjà hospitalisée au moment où cette mesure a été prise, l’urgence n’étant pas établie

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/S9zLDF ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/467

Document du vendredi 24 octobre 2014
Article mis à jour le 24 mars 2015

Auteurs : A.B. - H.F.


PDF - 172.2 ko
2014-10-24 Mainlevée d’une mesure de soins péril imminent par la Cour d’appel de Versailles.

En pièce jointe de la part de Me Blandine Vercken, avocate au Barreau de Versailles, Secrétaire de la Conférence, une intéressante décision de mainlevée d’une mesure de soins sur demande d’un tiers d’urgence (SDTU), prise la Cour d’appel de Versailles le 24 octobre 2014.

Pour l’essentiel cette décision est prise en application de l’article L. 3212-3 du code de la santé publique issu de la loi du 5 juillet 2011, sur les admissions en soins sur demande d’un tiers au critère de l’urgence.
 

Mail de Me Blandine Vercken au CRPA, du 28 octobre 2014, 18h24

Monsieur,

Je vous prie de trouver ci joint une ordonnance de la Cour d’Appel de Versailles en date du 24 octobre 2014, ordonnant la mainlevée d’une SDTU.

Tout d’abord, une difficulté se posait quant à la recevabilité de l’appel.

La décision du JLD datait du 3 octobre et avait été notifiée le 6 octobre à la patiente. Cette dernière avait rédigé son appel le 15 octobre, mais sa lettre n’avait été reçue au greffe que le 20 octobre, soit hors délai.

Cependant le premier président a déclaré l’appel recevable en se fondant sur la date de la lettre, car il n’appartient pas à la personne privée de liberté d’envoyer une lettre recommandée donnant date certaine. (Sous entendu, l’hôpital avait traîné pour adresser l’appel à la Cour).

Plusieurs irrégularités ont été ensuite retenues :

  • La patiente était hospitalisée depuis le 19 septembre à la suite d’une chute dans l’escalier liée à un état alcoolique, quand une décision d’admission en soins sur de mande d’un tiers d’urgence (SDTU) a été prise le 26 septembre. La personne étant déjà hospitalisée, l’urgence n’était pas justifiée. Il aurait donc fallu recourir à la procédure de droit commun et à l’exigence du double certificat initial.
  • Le centre hospitalier n’avait produit aucun certificat médical récent, de telle sorte que le dernier certificat produit à l’audience datait du 27 septembre 2014, soit quasiment un mois avant l’audience.
  • Enfin, sur le fond, le premier président a pu constater que la personne était capable de consentir aux soins.

Le premier président a donc ordonné la mainlevée de l’hospitalisation complète, sans assortir la décision d’une demande de mise en place d’un programme de soins.

Votre bien dévouée,



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

19 mai - « Non à la nuit gestionnaire »

19 mai - « Contre la Novlangue : des paroles contraires » (Comment Eric Blair est devenu George Orwell)

17 mai - Retour sur les engagements pour la justice de F. Bayrou en 2012

13 mai - Appel de la Communauté Médicale du CHS de la Savoie - 15 avril 2017

11 mai - Notre lettre ouverte au nouveau Président de la République

11 mai - Rapport sur la situation de la justice à Mayotte en 2014

10 mai - Tests psychologiques à l'entrée de l'ENM : recalés !

9 mai - Un établissement condamné après le suicide d'un patient

5 mai - Décret n° 2017-632 du 25 avril 2017 relatif aux conditions de détermination des zones caractérisées par une offre de soins insuffisante ou par des difficultés dans l'accès aux soins ou dans lesquelles le niveau de l'offre est particulièrement élevé | Legifrance

5 mai - AUTISME : L'INDIGNATION DU SYNDICAT NATIONAL DES PSYCHOLOGUE

5 mai - Décret n° 2017-815 du 5 mai 2017 relatif aux conditions techniques minimales d'organisation et de fonctionnement des centres de ressources autisme | Legifrance

5 mai - Décret n° 2017-817 du 5 mai 2017 relatif aux conditions techniques de fonctionnement des établissements d'hospitalisation à domicile | Legifrance

5 mai - Arrêté du 5 mai 2017 relatif au modèle de formulaire de certificat médical pour une demande auprès des maisons départementales des personnes handicapées | Legifrance

5 mai - Arrêté du 5 mai 2017 relatif à la mise en place de l'expérimentation permettant à des conseils territoriaux de santé d'être saisis par les usagers du système de santé de demandes de médiation en santé, de plaintes et de réclamations | Legifrance

5 mai - Renseignement pénitentiaire : le SM critique les projets de décret