2014-07-10 (jpj/ca) C.A. Versailles • Un même arrêté préfectoral ordonnait le programme de soins et la réintégration à temps complet : mainlevée

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/xIHL0X ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/443

Document du jeudi 10 juillet 2014
Article mis à jour le 18 août 2019

Cf. sur ce même sujet : 2014-03-21 (jpj/ca) C.A. Versailles • Requalification en hospitalisation à temps complet d’un programme de soins de moins de deux jours par semaine de sorties autorisées

Ou même : 2013-06-21 (jpj/ca) C.A. Versailles • Mainlevée d’une réintégration sur SDT, qui suivait un programme de soins

Auteurs : A.B. - H.F.


PDF - 242.4 ko
2014-07-10 Ordonnance de la Cour d’appel de Versailles
donnant mainlevée d’une réintégration sur programme de soins.

Ci-joint une intéressante ordonnance de mainlevée d’une mesure de réintégration en hospitalisation complète sous le régime des soins sur décision du représentant de l’État (SDRE), prise par la Cour d’appel de Versailles, le 10 juillet 2014, sur arguments de Me Gaëlle Soulard, avocate au Barreau de Versailles.

En l’espèce la personne concernée, en hospitalisation d’office depuis le 23 décembre 2008, a fait l’objet d’un programme de soins, en date du 2 juin 2014, lui accordant une permission de sortie chez sa tante du 6 au 10 juin 2014. Mais ce même programme de soins précisait que la personne concernée devait réintégrer l’hôpital de Gonesse, à dater du 10 juin 2014, à temps complet.

Le président délégué de la Cour d’appel de Versailles en conclut que ce programme de soins comporte à la fois, et contradictoirement, un placement en programme de soins et une réintégration en hospitalisation complète, alors même qu’il s’agit de deux procédures distinctes et que le programme de soins n’est pas une modalité de l’hospitalisation complète mais une prise en charge spécifique et autonome. En conséquence de cette confusion il n’a été établi par l’hôpital, pour la réintégration à temps complet, ni le certificat médical de réintégration, ni celui de 24 heures, ainsi que celui de 72 heures, mais seulement un avis motivé en date du 18 juin 2014. La réintégration à temps complet sous contrainte ici contrôlée ne respectant pas les exigences prévues par la loi, la mainlevée est ordonnée avec un effet différé de 24 heures en vue de la mise en place, le cas échant, d’un programme de soins.

On voit ici qu’une procédure de réintégration en hospitalisation sous contrainte à temps complet suppose légalement pratiquement le même formalisme qu’une nouvelle mesure.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

9 juillet - Dignité en prison : un droit enfin effectif

8 juillet - Le Conseil d'État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester

8 juillet - Rétention : la Justice se rend à l'Intérieur

7 juillet - L'État décide de frapper au porte-monnaie les départements qui résistent au fichage des enfants

7 juillet - Notre courrier au nouveau Garde des Sceaux

6 juillet - « Les enfermés » : un livre photographique pour donner à voir la réalité de l’enfermement

5 juillet - CGLPL respect des droits fonadementaux à l'épreuve du covid

5 juillet - Liberté d'expression et poursuites disciplinaire

5 juillet - ce ne pas faute de l'avoir annoncé

5 juillet - un constat de plus sur l'état de la psychiatrie

2 juillet - Les droits fondamentaux des personnes privées de liberté à l’épreuve de la crise sanitaire

30 juin - Nos observations devant la commission relative à l'avenir de la profession d'avocat son équilibre économique et ses conditions d'exercice

29 juin - Observations relatives à la proposition de loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine

29 juin - Travail à distance : notre analyse de vos réponses à notre questionnaire et nos observations sur le sujet

26 juin - Appel du 30 juin

25 juin - Avis relatif à la défense dans les lieux de privation de liberté

21 juin - Sans titre

21 juin - L'isolement et la contention devant le Conseil constitutionnel

19 juin - Remontées d'information : aux actes !

19 juin - Contrôle du juge judiciaire sur les mesures d’isolement et de contention en psychiatrie

19 juin - Recommandations en urgence relatives à l’établissement public de santé Roger Prévot à Moisselles (Val-d’Oise)

18 juin - Témoignages de psychiatres dans la crise Covid

17 juin - Sous la fin annoncée de l'état d'urgence, une reconduction des mesures d'exception attentatoires aux libertés

17 juin - Soins sans consentement et droits fondamentaux

15 juin - Notre contribution à la mission de contrôle du Sénat sur les mesures liées à l'épidémie de Covid-19