2014-07-05 (cm) Communiqué • À propos de l’adhésion du CRPA à l’Union nationale GEM France (UNGF)

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/fEB86y ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/421

Document du samedi 5 juillet 2014
Article mis à jour le 10 février 2015

Auteurs : A.B. - H.F.


CRPA - Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie Association régie par la loi du 1er juillet 1901 | N° RNA : W751208044
Président : André Bitton
14, rue des Tapisseries, 75017 Paris | Tél. : 01 47 63 05 62.
Courriel : crpa chez crpa.asso.fr / Site : http://crpa.asso.fr
 

PDF - 18.1 ko
2014-07-05 Communiqué du CRPA

Communiqué

Paris, le 5 juillet 2014.

À propos de l’adhésion du CRPA à l’Union nationale des Groupes d’entraide mutuelle de France (UNGF)
 

Nous faisons savoir, et nous vous demandons de prendre note, que le CRPA a adhéré à l’Union nationale GEM France (UNGF), le 29 juin dernier. Ce regroupement de groupes d’entraide mutuelle créé en 2009 à partir d’une scission de la FNAPSY, a modifié ses statuts à sa dernière assemblé générale le 26 juin dernier, rendant possible notre adhésion. L’UNGF de son côté nous a rejoint et pourra ainsi participer à nos travaux.

Le CRPA entend, par ce biais, participer à faire savoir que les usagers en psychiatrie et santé mentale ne parlent pas, ne parlent plus, d’une seule voix.

L’époque où il n’y avait en France qu’une personne, à la tête d’une fédération d’usagers, qui parlait pour l’ensemble des usagers en psychiatrie et santé mentale, est révolue.

Les institutionnels et les officiels du circuit psychiatrique, ainsi que les apparatchiks étatiques, qui ont favorisé, impulsé et mis en scène cette voix unique usagère en psychiatrie en 2000, ont oublié, semble-t-il, de se rendre compte que, par exemple les psychiatres hospitaliers depuis deux décennies, ne parlent pas d’une seule voix, puisqu’on compte pas moins de 4 syndicats de psychiatres hospitaliers ; également les personnels infirmiers, employés et ouvriers des hôpitaux, éclatés en plusieurs syndicats, aussi bien les cadres et agents de l’administration centrale et de ses services régionaux et départementaux, sans compter les directeurs d’hôpitaux éclatés en X syndicats, coteries, etc.

Seuls les usagers en psychiatrie et santé mentale, devaient, par on ne sait quel diktat, en étant constamment tenus étouffés et sous la tutelle de ces institutionnels et apparatchiks étatiques, parler d’une seule voix, en étant tenus au régime du parti unique de rigueur …

Les différentes tendances usagères de la psychiatrie et de la santé mentale sont actuellement réparties en 4 ou 5 grands types d’appartenances distinctes, qui vont des associations par pathologie, des structures regroupant des GEM d’usagers, des structures mixtes, et de notre propre mouvement.

L’époque de la voix unique représentant les usagers en psychiatrie et en santé mentale par une seule et même personne est donc révolue. Vous en prendrez acte.

Vous prendrez acte également que certaines manipulations qui étaient possibles sous l’ancienne époque - il est toujours aisé de manipuler une seule personne, surtout quand cette personne est vénale - sont également closes. On a pu voir en 2010, sous le mandat de Nicolas Sarkozy, une de ces manipulations proprement politiques se développer. Ainsi de la fiction selon laquelle les usagers en psychiatrie avaient donné leur plein accord au projet de réforme ultra-sécuritaire et hygiéniste des soins sans consentement déposé en mai 2010 par la Ministre de la santé de l’époque, Mme Roselyne Bachelot. A cette même époque, je le rappelle, nous étions, dans le cadre du GIA, avant que la scission CRPA ne prenne corps en décembre 2010, au créneau en train de dénoncer ce qui était pour nous une imposture, sans pouvoir nous faire entendre.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

14 novembre - Le Syndicat de la magistrature déménage !

12 novembre - La Cour de cassation confirme que le contrôle de la légalité d'un placement en chambre d'isolement ne relève pas du JLD

12 novembre - Printemps de la psychiatrie : appel à manifestation, hôpital de rue éphémère et conférence de presse

12 novembre - Partout en France, la mobilisation pour l'hôpital public s'organise

11 novembre - il faut différencier isolement et contention

8 novembre - Publication de rapports de visite

7 novembre - Nos libertés, qui pour les garantir ?

4 novembre - Polémique autour de la psychanalyse : ceux qui veulent l'interdire et ceux qui défendent cette liberté

31 octobre - Soutien à notre collègue Eric Alt

31 octobre - Arrachons l'hôpital public des mains de l'infamie ! Le 14 novembre : tous en grève !

29 octobre - Nos courriers sur la suppression de juges d'instruction en fonction de la carte électorale

29 octobre - Aide juridictionnelle, de l'art de réformer et de sabrer en douce...

24 octobre - Recommandations relatives au centre hospitalier Andrée Rosemon de Cayenne (Guyane)

21 octobre - Contention et isolement. Suite du débat

15 octobre - Communiqué Action Praticiens Hôpital & Jeunes Médecins : Face à la crise de l'hôpital public, APH & JM appellent à la mobilisation générale !

14 octobre - "Le péché originel de la psychiatrie"

8 octobre - Débat sur l’immigration : Vous reprendrez bien un peu de contre-vérité

8 octobre - Le 9 octobre, pour la dignité et les droits des personnes étrangères – Mobilisons-nous!

3 octobre - NON à la mobilité des personnels, OUI à la mobilisation !

1er octobre - Le projet de code de la justice pénale des mineurs : des propositions inadaptées pour lutter contre l'enfermement des enfants

30 septembre - DÉMOCRATIE SERVICE MINIMUM : violences d’état – légitimes défenses

30 septembre - Nouvelle prise de position du Conseil constitutionnel sur la visioconférence en matière de détention provisoire

30 septembre - Selon les parlementaires, la psychiatrie est au bord du gouffre... et elle doit faire un grand pas en avant !

27 septembre - Le projet de code de la justice pénale des mineurs: des propositions inadaptées pour lutter contre l’enfermement des enfants

25 septembre - Plafonnement des indemnités : les juges du fond résistent, la bataille juridique continue !