2014-05-19 (cm) Lettre commune du Club des cinq sur le volet santé mentale de la future loi de santé publique • Retour au statu quo ante à la présidence de la FNAPSY

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/esrUQJ ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/428

Document du lundi 19 mai 2014
Article mis à jour le 3 août 2017

De façon connexe : 2014-02-02 (cm/oru) Communiqué du CRPA à la suite de la démission de Claude Finkelstein de la présidence de la FNAPSY, qu’elle assumait depuis 1999 • Revue de presse

Ou bien : 2014-02-23 (cm/oru) Oui, des organisations d’usagers et ex-usagers en santé mentale peuvent prendre la parole publiquement en dehors de la FNAPSY !


Communiqué du CRPA du 20 mai 2014 sur une lettre commune du « Club des cinq » à la Ministre de la santé

PDF - 175.1 ko
2014-05-19 Lettre du Club des cinq à la Ministre de la santé
sur le volet santé mentale de la future loi de santé publique

En pièce jointe une lettre publique du « club des cinq » (Fnapsy, Unafam, Fédération hospitalière de France - FHF, Fédération des établissements hospitaliers privés non lucratifs - FEHAP, et Conférence des présidents des commissions médicales d’établissements des centres hospitaliers spécialisés) [1], à la Ministre de la santé, concernant le volet santé mentale de la loi de santé publique que la ministre doit rendre public le mois prochain. On y trouve quelques propositions intéressantes, mais comportant des biais problématiques. Ainsi de la conjonction dans la proposition 1.c. du rôle du tiers, et de la personne de confiance.


Communiqué du CRPA du 21 mai 2014 : Mme Claude Finkelstein de nouveau présidente de la FNAPSY

Suite à notre diffusion du 20 mai par mail de 16h23, relatif à la lettre commune à propos de la future loi de santé publique et de son volet santé mentale, envoyée à la Ministre de la santé par le « club des cinq » (l’UNAFAM, la FEHAP, la conférence des présidents des CME des CHS, la FHF et la FNAPSY), nous vous informons que nous avons appris, par une source fiable, que Mme Claude Finkelstein, qui était depuis fin janvier dernier directrice de la FNAPSY, est redevenue présidente de la FNAPSY, à la mi-mars, sur décision du Conseil d’administration de cette fédération. M. Richard Palombo a assuré un intérim d’un mois et demi à la présidence de la FNAPSY.

Il est vraisemblable pensons-nous, que les institutionnels qui patronnent le champ psychiatrique ont un tel besoin d’une représentante d’usagers en psychiatrie, qui sache faire fonction de faire valoir, et qui puisse sans gêner ces institutionnels, faire quelques déclarations sans écarts dans des tribunes officielles … que le statu quo ante a été rétabli. Quand on a ses usagers - prétextes, on y tient. Il est fort probable également qu’en 2020 nous en serons toujours là, sans qu’il soit besoin de faire de la science fiction …


Hospimedia : Claude Finkelstein a repris le titre et les fonctions de présidente de la Fnapsy

22/05/14 - 12h59 - HOSPIMEDIA | par Caroline Cordier

La présidence de la Fédération nationale des associations en psychiatrie (Fnapsy), qui revendique quelque 70 associations adhérentes, est à nouveau assurée par Claude Finkelstein, qui a exercé cette fonction pendant une quinzaine d’années, a indiqué la fédération à Hospimedia. Claude Finkelstein, qui avait été nommée directrice générale de l’association en février dernier, a repris le titre de présidente et les fonctions afférentes à la mi-mars alors que Richard Palombo, nommé président en février dernier (lire ci-contre), n’a a pu continuer à exercer cette responsabilité pour raisons de santé. Richard Palombo reste vice-président de l’association, fonction qu’il exerçait jusqu’en février dernier. Il est par ailleurs président de l’association Ouest-Sud-Est (Ose), pour la participation sociale et culturelle des usagers en santé mentale. Cette association a notamment vocation à représenter les usagers en psychiatre dans les établissements de santé spécialisés en psychiatrie, sur l’agglomération lyonnaise (CH du Vinatier, Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or).

La présidente de la Fnapsy est l’une des signataires du courrier adressé le 19 mai à la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine (lire ci-contre), par des acteurs publics et privés non lucratifs de la psychiatrie, - la FHF, la Fehap, la Conférence des présidents de CME de CHS et les représentants des usagers -, dans lequel sont transmises des propositions, déclinées en 9 thématiques, dans le cadre de l’élaboration de la future loi de Santé. Claude Finkelstein milite notamment pour mieux définir le rôle du tiers en psychiatrie et ouvrir une possibilité complémentaire de personne de confiance, sur le modèle hollandais, sujet sur lequel la Fnapsy a organisé un colloque en avril dernier au ministère de la Santé (lire ci-contre).

Hospimedia - Tous droits réservés.


[1Est ici appelé « club des cinq » l’ensemble des organisations institutionnelles, dont la FNAPSY est une partie tenue sous tutelle, qui patronnent le champ psychiatrique et qui sont les interlocuteurs du Gouvernement, à telle enseigne que pour nous faire entendre de l’État et des institutions, il ne nous reste guère que d’échafauder des coups de force procéduraux telles les saisines successives du Conseil constitutionnel qui ont eu cours depuis 2010.


Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

23 mai - Lettres des magistrats turcs

23 mai - Pas d'hôpital sans médecin

22 mai - Mobilisation syndicale devant les juges contre le plafonnement des indemnités pour licenciement injustifié

22 mai - Réforme de l'ordonnance de 45 : la plateforme commune des professionnels de la justice des enfants et des adolescents

22 mai - Réforme de la justice des mineurs : les professionnels de la justice des enfants et des adolescents formulent des propositions communes

17 mai - Première victoire relative au fichier biométrique des mineurs non accompagnés !

16 mai - COMMUNIQUE DE PRESSE UNITAIRE Proposition de loi pour l’aide sociale à l’enfance : Un pas en avant… deux pas en arrière… et au final c’est le droit des jeunes qui recule !

16 mai - Réaction ! Le Conseil d’Etat accepte de renvoyer au Conseil Constitutionnel la question de la conformité à la Constitution du fichage des mineur.es isolé.es étranger.es

15 mai - Proposition de loi Bourguignon pour l'aide sociale à l'enfance : un pas en avant...deux pas en arrière...

15 mai - Réforme de la procédure d’appel : les avocats méritent mieux qu’un râteau !

14 mai - L'USP et les élections professionnelles

13 mai - Communiqué commun contre le projet de loi de destruction de la fonction publique

13 mai - 1er mai : Régressions générales, mobilisation générale !

13 mai - Observations auprès de l'IGJ sur le bilan de la procédure d'appel

13 mai - Observations sur les conditions de lutte contre la délinquance économique et financière

13 mai - Nos observations sur le traitement de la criminalité organisée par les JIRS

13 mai - Commission d'avancement : nos revendications, nos actions et notre profession de foi

13 mai - Contributions sur la réforme de la Cour de cassation

13 mai - Communiqué commun : demande d'abrogation du décret autorisant l'échange d'informations entre le fichier Hopsyweb et le fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT)

10 mai - Se soigner, être fiché, être fliqué

9 mai - Rapport d’activité 2018

6 mai - Prochain CN : le 23 juin 2019

6 mai - Appel à la grève le 9 mai 2019

2 mai - Quand manifester n’est plus un droit mais un risque

2 mai - Pour le 1er mai le SAF célèbre les travailleuses et les travailleurs à sa façon : Plafonnement des indemnités en cas de licenciement injustifié, on ne lâche rien !