2014-05-19 (cm) Communiqué du Club des cinq sur le volet santé mentale de la future loi de santé publique

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/esrUQJ ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/428

Document du lundi 19 mai 2014
Article mis à jour le 13 février 2020

De façon connexe : 2014-02-02 (cm/oru) Suite à la démission de Claude Finkelstein de la présidence de la FNAPSY

Ou bien : 2014-02-23 (cm/oru) Oui, des organisations d’usagers et ex-usagers en psychiatrie peuvent prendre la parole en dehors de la FNAPSY !


Communiqué du CRPA du 20 mai 2014 sur une lettre commune du « Club des cinq » à la Ministre de la santé

PDF - 175.1 ko
2014-05-19 Lettre du Club des cinq à la Ministre de la santé
sur le volet santé mentale de la future loi de santé publique

En pièce jointe une lettre publique du « club des cinq » (Fnapsy, Unafam, Fédération hospitalière de France - FHF, Fédération des établissements hospitaliers privés non lucratifs - FEHAP, et Conférence des présidents des commissions médicales d’établissements des centres hospitaliers spécialisés) [1], à la Ministre de la santé, concernant le volet santé mentale de la loi de santé publique que la ministre doit rendre public le mois prochain. On y trouve quelques propositions intéressantes, mais comportant des biais problématiques. Ainsi de la conjonction dans la proposition 1.c. du rôle du tiers, et de la personne de confiance.


Communiqué du CRPA du 21 mai 2014 : Mme Claude Finkelstein de nouveau présidente de la FNAPSY

Suite à notre diffusion du 20 mai par mail de 16h23, relatif à la lettre commune à propos de la future loi de santé publique et de son volet santé mentale, envoyée à la Ministre de la santé par le « club des cinq » (l’UNAFAM, la FEHAP, la conférence des présidents des CME des CHS, la FHF et la FNAPSY), nous vous informons que nous avons appris, par une source fiable, que Mme Claude Finkelstein, qui était depuis fin janvier dernier directrice de la FNAPSY, est redevenue présidente de la FNAPSY, à la mi-mars, sur décision du Conseil d’administration de cette fédération. M. Richard Palombo a assuré un intérim d’un mois et demi à la présidence de la FNAPSY.

Il est vraisemblable pensons-nous, que les institutionnels qui patronnent le champ psychiatrique ont un tel besoin d’une représentante d’usagers en psychiatrie, qui sache faire fonction de faire valoir, et qui puisse sans gêner ces institutionnels, faire quelques déclarations sans écarts dans des tribunes officielles … que le statu quo ante a été rétabli. Quand on a ses usagers - prétextes, on y tient. Il est fort probable également qu’en 2020 nous en serons toujours là, sans qu’il soit besoin de faire de la science fiction …


Hospimedia : Claude Finkelstein a repris le titre et les fonctions de présidente de la Fnapsy

22/05/14 - 12h59 - HOSPIMEDIA | par Caroline Cordier

La présidence de la Fédération nationale des associations en psychiatrie (Fnapsy), qui revendique quelque 70 associations adhérentes, est à nouveau assurée par Claude Finkelstein, qui a exercé cette fonction pendant une quinzaine d’années, a indiqué la fédération à Hospimedia. Claude Finkelstein, qui avait été nommée directrice générale de l’association en février dernier, a repris le titre de présidente et les fonctions afférentes à la mi-mars alors que Richard Palombo, nommé président en février dernier (lire ci-contre), n’a a pu continuer à exercer cette responsabilité pour raisons de santé. Richard Palombo reste vice-président de l’association, fonction qu’il exerçait jusqu’en février dernier. Il est par ailleurs président de l’association Ouest-Sud-Est (Ose), pour la participation sociale et culturelle des usagers en santé mentale. Cette association a notamment vocation à représenter les usagers en psychiatre dans les établissements de santé spécialisés en psychiatrie, sur l’agglomération lyonnaise (CH du Vinatier, Saint-Jean-de-Dieu, Saint-Cyr-au-Mont-d’Or).

La présidente de la Fnapsy est l’une des signataires du courrier adressé le 19 mai à la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine (lire ci-contre), par des acteurs publics et privés non lucratifs de la psychiatrie, - la FHF, la Fehap, la Conférence des présidents de CME de CHS et les représentants des usagers -, dans lequel sont transmises des propositions, déclinées en 9 thématiques, dans le cadre de l’élaboration de la future loi de Santé. Claude Finkelstein milite notamment pour mieux définir le rôle du tiers en psychiatrie et ouvrir une possibilité complémentaire de personne de confiance, sur le modèle hollandais, sujet sur lequel la Fnapsy a organisé un colloque en avril dernier au ministère de la Santé (lire ci-contre).

Hospimedia - Tous droits réservés.


[1Est ici appelé « club des cinq » l’ensemble des organisations institutionnelles, dont la FNAPSY est une partie tenue sous tutelle, qui patronnent le champ psychiatrique et qui sont les interlocuteurs du Gouvernement, à telle enseigne que pour nous faire entendre de l’État et des institutions, il ne nous reste guère que d’échafauder des coups de force procéduraux telles les saisines successives du Conseil constitutionnel qui ont eu cours depuis 2010.


Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

3 août - Notre porte étroite sur la loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine

30 juillet - Amende forfaitaire pour usage de stupéfiants : une illusoire fermeté pour de réels effets pervers

24 juillet - Publication de rapports de visite

20 juillet - Il est temps d'arrêter les prolongations sécuritaires

14 juillet - Observations sur la loi organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire

13 juillet - Appel pour le 14 juillet 2020 : Le beau casting ou les pompiers pyromanes

11 juillet - Communiqué APH & JM du 11 juillet 2020 : Le Ségur et les médecins : l'erreur politique

11 juillet - Tract unitaire : Ensemble pour que notre système de Santé et d'Action sociale soit une priorité nationale !

10 juillet - 2014-2020 : retour sur six ans d’action au CGLPL

10 juillet - 35e congrès de l'USP sur le thème "La psychiatrie d'après" du 11 au 13 septembre 2020 à Paris

10 juillet - Conférence gesticulée : « Je ne suis pas là pour vous écouter » - La démission de la psychiatrie face au capitalisme

10 juillet - Grand débat : Financer la psychiatrie, Gouverner l'hôpital

9 juillet - Dignité en prison : un droit enfin effectif

8 juillet - Le Conseil d'État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester

8 juillet - Rétention : la Justice se rend à l'Intérieur

7 juillet - L'État décide de frapper au porte-monnaie les départements qui résistent au fichage des enfants

7 juillet - Notre courrier au nouveau Garde des Sceaux

6 juillet - « Les enfermés » : un livre photographique pour donner à voir la réalité de l’enfermement

5 juillet - CGLPL respect des droits fonadementaux à l'épreuve du covid

5 juillet - Liberté d'expression et poursuites disciplinaire

5 juillet - ce ne pas faute de l'avoir annoncé

5 juillet - un constat de plus sur l'état de la psychiatrie

2 juillet - Les droits fondamentaux des personnes privées de liberté à l’épreuve de la crise sanitaire

30 juin - Nos observations devant la commission relative à l'avenir de la profession d'avocat son équilibre économique et ses conditions d'exercice

29 juin - Observations relatives à la proposition de loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine