2014-03-21 (artj) Hospimedia : Les hospitalisations sans consentement faisant l’objet d’une mainlevée sont en hausse en 2013

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/aRsD0r ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/417

Document du vendredi 21 mars 2014
Article mis à jour le 8 avril 2017

Sur notre site : 2012-11-23 (gvt-minj/rap-enqu) Internements illégaux et abusifs en série • D’après les statistiques du Ministère de la justice sur les contrôles des hospitalisations sans consentement opérés par les Juges des libertés et de la détention, en un an d’application de la loi du 5 juillet 2011, la France a connu 3200 internements psychiatriques arbitraires constatés sur un an….

— Également : 2013-12-31 (art) Statistiques sur l’internement psychiatrique • L’hospitalisation sans consentement en psychiatrie en 2010 : première exploitation du Rim-P et état des lieux avant la réforme du 5 juillet 2011.

— 2014-12-31 (artj) Cour de cassation • Etude sur les soins psychiatriques sans consentement

— 2015-01-31 (art) Statistiques • Augmentation en 2012 du nombre de personnes ayant subi une mesure de contrainte psychiatrique

— 2015-07-28 (cm) Statistiques judiciaires sur les hospitalisations psychiatriques sans consentement en 2014

— 2016-02-01 (cm) Statistiques 2015 des contrôles judiciaires des hospitalisations psychiatriques sous contrainte

— 2017-02-15 (ajnn-rapp/enqu) Rapport de la mission d’évaluation de la loi du 27 septembre 2013

Auteurs : A.B. - H.F.


PDF - 326.3 ko
2014-03-19 Statistiques elles-mêmes du Ministère de la justice
sur les contrôles judiciaires des hospitalisations sans consentement

Psychiatrie - Les hospitalisations sans consentement faisant l’objet d’une mainlevée sont en hausse en 2013

21/03/14 - 14h23 | HOSPIMEDIA | Par Caroline Cordier

Source : http://www.hospimedia.fr/

Plus de 8% des mesures d’hospitalisation psychiatrique sans consentement ont fait l’objet d’une mainlevée en 2013, selon des statistiques produites par le ministère de la Justice, contre 5% en 2011. Une tendance à la hausse qui montre, selon l’association CRPA qu’il y avait "urgence en France" à ce qu’il y ait une judiciarisation de ces hospitalisations

Selon des statistiques du ministère de la Justice, diffusées par l’association "Cercle de réflexion et de propositions d’action sur la psychiatrie" (CRPA), plus de 8% des Hospitalisations sans consentement (HSC) ont fait l’objet d’une mainlevée en 2013. Ces statistiques portent en effet sur les contrôles des hospitalisations psychiatriques sans consentement par les Juges des libertés et de la détention (JLD) ou par les présidents délégués de Cour d’appel en 2012 et 2013. Elles sont produites en mars 2014 par la Direction des affaires civiles et du Sceau (Dacs) et du Pôle d’évaluation de la justice civile (PEJC).

Mainlevées décidées dans 5% des saisines en 2011 versus 8,4% en 2013

En 2013, le ministère a recensé 64 713 saisines du JLD et 5 433 mesures d’hospitalisations sans consentement ont fait l’objet d’une mainlevée, soit 8,4% des hospitalisations. En 2012, 54 382 saisines ont été réalisées et 4 310 mesures faisant l’objet d’une mainlevée, soit 7,9%. En 2011, selon des chiffres de la Chancellerie diffusés fin 2012 par le Syndicat de la magistrature (lire ci-contre), 62 823 saisines avaient été recensées sur les 12 premiers mois d’application de la loi du 5 juillet 2011. Le nombre de décisions rendues par les juridictions sur la période considérée s’élève à un peu plus de 62 400, avec des ordonnances de contrôle de plein droit dans 95,8% des cas. Elles se composaient de 5% de mainlevées, 81,6% de maintien de la mesure et 2,1% sont assorties d’une demande d’expertise du JLD.

Pour André Bitton, président du CRPA, alors que la judiciarisation dans le cadre de la loi du 5 juillet 2011 "pouvait laisser espérer que le nombre des hospitalisations sans consentement diminue, force est de constater que ce n’est pas le cas, ce qui est inquiétant", a-t-il confié à Hospimedia. La grande partie des saisines relève d’une demande de contrôle obligatoire périodique de la nécessité d’une HSC : 61 659 saisines en 2013 (8,2% de mainlevées) vs 51 612 saisines en 2012 (7,7% de mainlevées). Viennent ensuite les demandes de mainlevées d’une H.S.C. par le patient ou une personne agissant dans son intérêt : 2 404 saisines en 2013 (16,3 % mainlevées) vs 2 325 en 2012 (20,3%). Pour les demandes de mainlevées autres que celles du patient ou prises dans son intérêt, les saisines passent de 402 en 2012 (16% de mainlevées) à 569 en 2013 (13,5%). Enfin, les demandes de contrôle de la nécessité d’une H.S.C. en cas de désaccord entre psychiatres et préfet passent de 43 en 2012 (30,8% de mainlevées) vs 81 saisines en 2013 (24,1%).

Unification du contentieux

"On constate au vu de ces chiffres de la Chancellerie inédits à notre connaissance, une flambée des décisions de mainlevée en 2013 dans les contrôles judiciaires obligatoires du fait de l’unification du contentieux de l’H.S.C. vers la juridiction judiciaire à dater du 1er janvier 2013 », commente André Bitton Les juges des libertés et de la détention sont en effet devenus compétents sur les illégalités de forme cette même année 2013 où ils sont devenus des juges du droit formel en restant juges du fond.

"Ces statistiques prouvent qu’il y avait urgence en France à ce qu’il y ait une judiciarisation des hospitalisations psychiatriques sans consentement », poursuit-il. Et de conclure : "Elles prouvent également et par là-même que la question de l’internement arbitraire est en France une question sensible, que l’on ne peut balayer d’un revers de manche au nom de l’urgence de l’accès aux soins, comme on a pu le faire dans les décennies qui précèdent ".

Tous droits réservés 2001/2014 — HOSPIMEDIA



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

12 décembre - Les « troubles neurodéveloppementaux » : analyse critique par Anne Delègue, pédopsychiatre, octobre 2019

11 décembre - Les violences interpersonnelles dans les lieux de privation de liberté

10 décembre - Communiqué d'Inter Urgences et du Collectif inter hôpitaux

10 décembre - Oui, nous sommes du côté des libertés

9 décembre - Cour de cassation, 04/12/2019, Patient en fugue hospitalisé en SDRE suite à une irresponsabilité pénale

9 décembre - Commission Thiriez : mieux vaut en rire...

9 décembre - Le Collectif Inter-Hôpitaux soutient la grève des internes du 10 décembre

9 décembre - Communiqué commun des organisations syndicales des personnels médicaux hospitaliers, des internes et des étudiants

6 décembre - « Recommandations en urgence relative au centre hospitalier Le Rouvray à Sotteville-les-Rouen du Contrôleur général des lieux de privation de liberté »

3 décembre - Décret open data des décisions de justice : on achève bien les chevaux…

29 novembre - Non ! La pilule ne passe toujours pas !

28 novembre - Observations devant la mission d'information de l'Assemblée nationale sur l'immunité parlementaire

26 novembre - Recommandations en urgence relatives au centre hospitalier du Rouvray à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime)

24 novembre - Le contrôle des suites du programme de soins : la position de la Cour de cassation

22 novembre - Appel à la grève pour la défense du service public de la Justice

22 novembre - Décret de procédure civile : improvisation, opacité et mépris

22 novembre - Avis relatif à la prise en charge des personnes détenues atteintes de troubles mentaux

21 novembre - Face aux philippiques, grève et action

20 novembre - Printemps de la psychiatrie - Pour soigner sans entrave

20 novembre - Communiqué commun des organisations syndicales représentatives des personnels médicaux hospitaliers et des internes du 20 novembre 2019

20 novembre - Communiqué unitaire : Le Premier ministre ne répond pas à la gravité de la situation

19 novembre - Pour ne plus subir. Lettre ouverte de l'équipe du secteur de psychiatrie d'Asnières. Le 14 novembre 2019

18 novembre - Budget 2020 : Toujours les mêmes écueils !

18 novembre - Nos observations dans le cadre du « Grenelle des violences conjugales »

17 novembre - La Cour de cassation confirme que le contrôle de la légalité d'un placement en chambre d'isolement ne relève pas du JLD