2013-10-08 (art/cm) Lettre ouverte à la ministre de la Santé sur l’absence de statistiques fiables sur les soins sans consentement

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/5zd3k2 ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/383

Document du mardi 8 octobre 2013
Article mis à jour le 10 février 2020

Sur ce même sujet, sur notre site : 2013-06-03 (art/hsc) Lettre au député PS Denys Robiliard sur les statistiques des hospitalisations sans consentement

Ensuite de cette lettre : 2013-12-10 (parl/qp) La députée Jacqueline Fraysse saisit la ministre sur l’absence de statistiques fiables sur les hospitalisations sans consentement

Auteurs : A.B. - H.F.


Lettre inter-organisations à la Ministre des affaires sociales et de la santé, 8 octobre 2013

 

C.R.P.A. : Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie [1]. Association régie par la loi du 1er juillet 1901 | N° RNA : W751208044
Président : André Bitton
14, rue des Tapisseries, 75017 Paris | Tél. : 01 47 63 05 62 |
Courriel : crpa chez crpa.asso.fr | Site : http://crpa.asso.fr
 

PDF - 36 ko
2013-10-08 Lettre à la Ministre de la santé sur l’absence de statistiques récentes sur les soins sans consentement

Organisations signataires : Advocacy France, CRPA, Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire, Sud Santé Sociaux, Syndicat des psychiatres des hôpitaux (SPH), Union nationale des GEM de France.
 

Pour Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé.
Ministère des affaires sociales et de la santé,
14 avenue Duquesne, 75350 PARIS 07 SP.

Copie pour Monsieur le Directeur général de la santé.
 

OBJET : Statistiques sur les soins psychiatriques sans consentement.
 

Paris, le 8 octobre 2013.
 

Madame la Ministre,

Les organisations signataires du présent courrier déplorent que depuis 2011, année de mise en place de la loi du 5 juillet 2011 sur les soins sans consentement, aucune statistique officielle sur les soins psychiatriques sous contrainte n’ait été publiée par le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé. En particulier aucune donnée sur le nombre, la nature et la distribution par départements de ces hospitalisations n’a été rendue publique, depuis l’entrée en vigueur de la loi du 5 juillet 2011.

Le Ministère de la Justice dispose de son côté de chiffres relatifs aux interventions des juges de la liberté et de la détention, mais ces informations sont partielles et ne permettent de refléter avec précision, ni l’état sanitaire de la population, ni son évolution, ni la pertinence des demandes de soins sous contrainte et leur impact sur l’état sanitaire de la population française.

Pire, les chiffres habituellement publiés tous les deux à trois ans par voie de circulaire publiée au Bulletin officiel de votre ministère, de la Direction Générale de la Santé, après compilation au niveau national des données transmises par les Commissions Départementales des Soins Psychiatriques, ne sont plus rendus publics. Ainsi, depuis 2007 plus aucune de ces données - pourtant fondamentales - n’a été mise à la disposition du public. Elles seules permettent de suivre sur une même base les hospitalisations sous contraintes depuis les années 1990, époque où cette méthode de comptabilisation a été mise en place.

Manquent en particulier les statistiques des Commissions départementales des soins psychiatriques pour les années 2008, 2009, 2010, 2011 et 2012. Soit les 5 années successives les plus récentes, alors même que l’Assemblée nationale et le Sénat ont eu à légiférer à nouveau en 2013 dans le cadre de la loi du 27 septembre 2013 portant modifications de la loi du 5 juillet 2011 sur les soins psychiatriques, cela sans disposer d’aucunes données fiables.

Les organisations signataires du présent courrier demandent donc instamment que le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé publie annuellement des statistiques suffisamment exhaustives et précises sur les soins psychiatriques sous contrainte en France ; elles demandent également que ces mêmes chiffres, issus des Commissions départementales des soins psychiatriques soient rendus publics pour les années 2008 à 2012, le plus tôt possible, par le biais d’une circulaire de la Direction générale de la santé.

Soyez assurée, Madame la Ministre, de l’expression de nos salutations respectueuses.
 

[1] Le CRPA est membre du Réseau Européen des Usagers et Survivants de la Psychiatrie (E.N.U.S.P.), voir sur l’Internet : http://www.enusp.org/index.php/fr/


Réponse de la Ministre des affaires sociales et de la santé, 3 février 2014

 

PDF - 42.2 ko
2014-02-03 Réponse de la Ministre des affaires sociales et de la santé

Ci-joint la réponse de la Ministre des affaires sociales et de la santé du 3 février courant, à la saisine inter-organisations que le CRPA avait organisée, par lettre du 8 octobre 2013, sur l’absence de statistiques fiables sur les soins sans consentement. Cette saisine épistolaire avait également prêté lieu à une question écrite posée à la ministre par la députée de Nanterre ex-PCF (actuel groupe GDR), Mme Jacqueline Fraysse le 10 décembre dernier.

Une nouvelle importante, au 4e paragraphe de cette lettre : « la [DREES] va néanmoins communiquer prochainement à la presse une fiche panorama sur les soins psychiatriques sans consentement ». Nous devrions donc avoir prochainement un état des lieux public, des travaux statistiques en matière d’hospitalisations et de soins sans consentement, qui apporte des éclaircissements.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

4 août - Avenir de l'audience : nos observations devant le CNB

3 août - Notre porte étroite sur la loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine

30 juillet - Amende forfaitaire pour usage de stupéfiants : une illusoire fermeté pour de réels effets pervers

24 juillet - Publication de rapports de visite

20 juillet - Il est temps d'arrêter les prolongations sécuritaires

14 juillet - Observations sur la loi organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire

13 juillet - Appel pour le 14 juillet 2020 : Le beau casting ou les pompiers pyromanes

11 juillet - Communiqué APH & JM du 11 juillet 2020 : Le Ségur et les médecins : l'erreur politique

11 juillet - Tract unitaire : Ensemble pour que notre système de Santé et d'Action sociale soit une priorité nationale !

10 juillet - 2014-2020 : retour sur six ans d’action au CGLPL

10 juillet - 35e congrès de l'USP sur le thème "La psychiatrie d'après" du 11 au 13 septembre 2020 à Paris

10 juillet - Conférence gesticulée : « Je ne suis pas là pour vous écouter » - La démission de la psychiatrie face au capitalisme

10 juillet - Grand débat : Financer la psychiatrie, Gouverner l'hôpital

9 juillet - Dignité en prison : un droit enfin effectif

8 juillet - Le Conseil d'État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester

8 juillet - Rétention : la Justice se rend à l'Intérieur

7 juillet - L'État décide de frapper au porte-monnaie les départements qui résistent au fichage des enfants

7 juillet - Notre courrier au nouveau Garde des Sceaux

6 juillet - « Les enfermés » : un livre photographique pour donner à voir la réalité de l’enfermement

5 juillet - CGLPL respect des droits fonadementaux à l'épreuve du covid

5 juillet - Liberté d'expression et poursuites disciplinaire

5 juillet - ce ne pas faute de l'avoir annoncé

5 juillet - un constat de plus sur l'état de la psychiatrie

2 juillet - Les droits fondamentaux des personnes privées de liberté à l’épreuve de la crise sanitaire

30 juin - Nos observations devant la commission relative à l'avenir de la profession d'avocat son équilibre économique et ses conditions d'exercice