2013-04-05 (art/tem) Mail ouvert à M. Denys Robiliard, député, rapporteur d’une mission d’information sur la psychiatrie, ancien président d’Amnesty International-France, sur le fait qu’aucun rapport d’Amnesty International n’ait jamais épinglé la France pour internements psychiatriques abusifs de type politique

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/r5drm ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/313

Document du vendredi 5 avril 2013
Article mis à jour le 10 février 2015

En ce qui concerne l’affaire de M. Laurent Wetzel, lire notre publication : 2011-05-22 (art/tém) Témoignage de M. Laurent Wetzel, ancien Maire de Sartrouville (78), sur son internement arbitraire de juin 1995.

Cet article est également publié sur Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/andr…

Cf. aussi : 2013-03-30 (cm/pner/parl/an) Protestation officielle du CRPA, auprès du député PS Denys Robiliard, quant à la Mission d’information sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie .


André Bitton Président du CRPA (Cercle de réflexion et de proposition d’actions sur la psychiatrie).

Paris, le 5 avril 2013.
 

Monsieur le député et ancien Président d’Amnesty International-France,
 
Je vous signale qu’à ma connaissance, aucun rapport d’Ammesty International (dont vous êtes un ancien président de la section française) n’a jamais épinglé ou dénoncé la France, sur le fait que ce pays (le nôtre), pratique des internements psychiatriques abusifs de type politiques, qui sont des règlements de compte politiques.

Ainsi, au hasard, je vous cite une affaire que je connais assez bien tout de même puisque cette personne est membre du CRPA et que je la connais depuis plus de 15 ans, celle de l’internement abusif de M. Laurent Wetzel, ancien maire UDF de Sartrouville, dans la nuit même qui précédait les élections municipales du 18 juin 1995. Cf. son livre témoignage de 1997, chez Odilon Média, dont le diffuseur avait fait faillite entravant une bonne diffusion de ce livre qui, pour nous, a fait date, dans la lutte contre les internements abusifs : « Un internement politique sous la 5e République ». Cet internement, miraculeusement basé sur le prétendu délire de M. Laurent Wetzel, et qui avait été rapporté par les chaînes de télévision, avait permis de faire battre M. Laurent Wetzel à ces élections et de ruiner sa carrière. Le Préfet qui avait ordonné son internement et l’avait fait conduire au CHS Sainte-Anne dans le service du Pr. H. Loo, était M. Claude Erignac qui a été, bien plus tard, dans ses fonctions de Préfet en Corse, assassiné dans le cadre d’une de ces affaires corses qui, habituellement, défrayent la chronique.

M. Laurent Wetzel n’avait dû sa réinsertion professionnelle qu’au fait d’être agrégé d’histoire, haut fonctionnaire détaché de l’Education nationale, ancien élève de l’École Normale Supérieure (rue Ulm), et avait donc, ensuite de ce sale coup, intégré la fonction d’Inspecteur d’académie, où d’ailleurs il a été persécuté du fait de ses antécédents psychiatriques. M. Wetzel est actuellement retraité.

Bien qu’il s’agisse d’un homme de droite, le Parti communiste des Yvelines, s’était, à l’époque, en 1995, insurgé contre cet internement psychiatrique évidemment abusif, et qui était surtout un règlement de compte politique par psychiatrie interposée.

M. Laurent Wetzel a publié dans notre site un témoignage très parlant sur son affaire, et sur son plaidoyer de 1997, dans son livre, pour une judiciarisation des internements psychiatriques pour contrer la propension française aux internements abusifs, dont le lien est celui-ci.

Vous serait-il possible de nous faire savoir (M. Wetzel est en copie de ce mail), pour quelles raisons votre ancienne organisation, n’a jamais cru bon devoir faire ce travail de simple vérité, que de reconnaître la France comme un État abuseur psychiatrique au sens politique du terme, alors même que la France est un des pays d’Europe qui a été le plus condamné, en matière d’internement psychiatrique, par les organes de la Cour européenne des droits de l’Homme, il est vrai essentiellement par les requêtes dans nos diverses affaires (dont la mienne), et essentiellement sous la rédaction de feu Philippe Bernardet, décédé en 2007 ?

Merci de votre réponse et de vos éventuelles dénégations (le déni de réalité est un des critères de la psychose … Encore une histoire de fous !).

Recevez, monsieur le député, mes salutations sincères.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

21 avril - Soutien aux policiers

20 avril - Juger sur le tarmac : notre lettre ouverte contre la délocalisation des audiences à Roissy

20 avril - Communiqué commun USP et SMG : Pour un accueil inconditionnel des migrant.e.s. Aujourd'hui plus que jamais

19 avril - Droits des enfants Roms : les pouvoirs publics font fi de leur condamnation

18 avril - Futur TGI de Lille : archétype d'une architecture gestionnaire

18 avril - Prisons : la France doit mettre en œuvre les nouvelles recommandations du Comité pour la prévention de la torture !

18 avril - M. Hollande, levez l'état d'urgence avant de partir !

18 avril - Lettre de l'USP à Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Philippe Poutou et leurs réponses

18 avril - Le glas de la démocratie ne cesse de sonner en Turquie

17 avril - JLD Rennes, 3 mars 2017, mainlevée d'une SDT pour défaut d'interprète

13 avril - A écouter sur RFI, émission Priorité santé : La souffrance psychique des migrants

7 avril - Pour la paix au Pays basque

6 avril - INSTRUCTION N° DGOS/R4/DGS/SP4/2017/109 du 29 mars 2017 relative à la politique de réduction des pratiques d’isolement et de contention au sein des établissements de santé autorisés en psychiatrie et désignés par le directeur général de l'agence régionale de santé pour assurer des soins psychiatriques sans consentement

6 avril - Incarcérations en hausse : les mineur.e.s ne sont pas épargné.e.s !

3 avril - 36èmes Journées de la Société de l'Information Psychiatrique : Cliniques, Risques, Trauma, du 5 au 7 octobre 2017 à Toulouse