2012-07-05 (jpj/ca/cn/cm) Internement abusif, loi du 5 juillet 2011 — La Cour d’appel de Douai confirme sur le fond, la mainlevée d’un internement d’office à l’EPSM de Roubaix

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/cAJuI ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/249

Document du jeudi 5 juillet 2012
Article mis à jour le 27 janvier 2013
par  CRPA

Cf. sur notre site, de façon connexe : 2011-11-03 (jpa/caa/can) (internement abusif) La Cour administrative d’appel de Lyon censure un arrêté d’hospitalisation d’office au motif que l’intéressée n’a pas été mise en mesure de présenter des observations (écrites ou orales) préalablement à l’exécution de cet arrêté.

Sur la notion d’internement abusif, voir aussi sur notre site : 2011-12-07 (cm/art) Problématique de l’internement abusif pour le CRPA


PDF - 1.7 Mo
2012-07-05 Ordonnance du premier président de la Cour d’appel de Douai

Ci-joint une ordonnance du conseiller délégué du premier président de la Cour d’appel de Douai, M. Y. Benhamou, du 5 juillet 2012, confirmant sur le fond une décision de mainlevée prise par le Juge des libertés et de la détention de Lille le 20 juin 2012, lors d’un contrôle obligatoire de quinzaine d’ une mesure de soins sur décision du représentant de l’État, à l’encontre de M. X (interné et défendeur).

En plus des faits décrits, il se trouve que M. X était également candidat sur une liste divers gauche pour les élections législatives des 10 et 17 juin dernier et que du fait de son internement il n’a pas pu valablement faire campagne.

La mainlevée est opérée sur le motif que la dangerosité initiale n’est plus actuellement relevée.

Au surplus, le Juge des libertés et de la détention de Lille qui avait décidé la mainlevée en première instance, avait commis un psychiatre-expert, qui a refusé sa mission excipant d’une surcharge de travail. Six autres psychiatres experts ont été contactés qui ont également refusé la mission envisagée. Le JLD s’en tenant aux éléments du dossier ordonnait la mainlevée, en basant sa décision sur une insuffisance de caractérisation de l’atteinte à l’ordre public et/ou à la sûreté des personnes.

Cette décision a été obtenue par Me Bruno Bufquin, avocat au barreau de Douai.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

20 février - Bref compte rendu de l'audition concernant le bilan de la loi 2013 sur les soins psychiatriques sans consentement

20 février - Les soins sans consentement en psychiatrie : bilan après quatre années de mise en œuvre de la loi du 5 juillet 2011

19 février - APPEL DES PSYCHIATRES ET MEDECINS DU CH LE VINATIER BRON

17 février - Exigence 1 : Pour une justice indépendante

17 février - Dix exigences pour la justice en 2017

17 février - Majorité pénale à seize ans. Non, être un enfant n'est pas une excuse mineure !

17 février - Prochains conseils nationaux : dimanche 9 avril, 21 mai et 25 juin 2017

17 février - Réunion publique le 24 mars 2017 à Poitiers - MIGRANTS : SOLIDARITE ! Hospitalité pour les migrants

16 février - Ordonnance n° 2017-192 du 16 février 2017 relative à l'adaptation des dispositions législatives relatives aux ordres des professions de santé | Legifrance

16 février - Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2017-192 du 16 février 2017 relative à l'adaptation des dispositions législatives relatives aux ordres des professions de santé | Legifrance

15 février - Article de Libération du 15 février 2017 : Les chiffres affolants des soins psy sans consentement

14 février - Appel à la Grève Nationale du 7 mars 2017 pour la Défense du Service Public de Santé, du Secteur Médico-Social et contre les Politiques d'Austérité

14 février - Prescription pénale : les bonnes intentions ne font pas une bonne législation

10 février - Libertés fondamentales : il faut consulter !

9 février - Avis relatif au travail et à la formation professionnelle dans les établissements pénitentiaires