2012-07-04 (jpj/tgi/jld/cn/cm) Loi du 5 juillet 2011 — Le juge des libertés et de la détention du TGI de Strasbourg lève une HDT lors d’un contrôle obligatoire, du fait de l’absence d’un des deux certificats médicaux d’admission

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/Rh8RB ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/246

Document du mercredi 4 juillet 2012
Article mis à jour le 27 janvier 2013
par  CRPA

Voir également sur notre site : 2011-11-24 (jpj/tgi/jld) (internement illégal) Le Juge des libertés et de la détention de Strasbourg lève une mesure de Soins psychiatriques sur péril imminent (SPPI) au motif que le directeur a prononcé l’admission en soins contraints 8 jours après l’admission réelle de l’intéressé à l’hôpital. Cette admission s’étant faite sans titre légal.


PDF - 141.7 ko
2012-07-04 JLD de Strasbourg
Levée d’une mesure de soins sur demande de tiers, lors d’un contrôle obligatoire

Décision intéressante de mainlevée d’une mesure d’hospitalisation sur demande d’un tiers, à l’occasion d’un contrôle obligatoire, par le juge des libertés et de la détention du TGI de Strasbourg le 4 juillet dernier. La mesure de soins sur demande d’un tiers est levée, du fait que le CHS n’a pas versé dans la procédure à fin de contrôle de légalité, un des deux certificats médicaux obligatoires pour une admission sur demande d’un tiers, qui était pourtant visé dans la décision d’admission.

La procédure étant irrégulière la mainlevée de l’hospitalisation complète est ordonnée. En effet, si la loi garantit les patients sous mesure d’H.D.T. par une exigence de deux certificats médicaux, dont un provenant d’un médecin extérieur à l’établissement d’accueil, ce n’est pas pour qu’un seul certificat médical suffise.

Cette décision a été obtenue par Me Charles-Edouard Pelletier, avocat au barreau de Strasbourg.



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois