2012-07-01 - Peut-on réellement se soigner sans consentement ? (article de trois soignants du Collectif des 39)

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/oZmbh ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/247

Document du dimanche 1er juillet 2012
Article mis à jour le 28 août 2020
par  CRPA

Cf. sur notre site, également du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire : 2011-06-18 - Le Collectif des 39 lance un appel à la désobéissance éthique contre la loi psychiatrie en cours d’adoption.

Ou bien encore, sur la loi du 5 juillet 2011 : 2011-12-01 - L’Information Psychiatrique • L’intervention du juge des libertés depuis la loi du 5 juillet 2011 : les premiers obstacles.


Un article de trois soignants du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire :

PDF - 107.5 ko
2012-07-01 Soins psychiatrie, juillet 2012

Vous lirez avec attention cet article très intéressant (voir pièce jointe), publié par le Dr Mathieu Bellahsen (avec qui nous collaborons), et deux de ses collègues soignants, tous trois membres du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire.

Cet article dans lequel les auteurs développent un point de vue critique sur le processus actuel de judiciarisation des internements, n’en campe pas moins le fait - fondamental - que la loi du 5 juillet 2011 est le résultat de deux logiques distinctes et antagonistes : d’une part une logique sécuritaire et hygiéniste qui tend à confondre les soins et les médicaments (les traitements, seuls soins possible en psychiatrie …) ; d’autre part une logique judiciaire, de judiciarisation partielle de l’internement qui, elle, provient d’actions judiciaires et en l’espèce d’une question prioritaire de constitutionnalité.

On notera que si, page 2. — de cet article, la paternité de la QPC du 26 novembre 2010, est attribuée au CRPA, c’est par une erreur simplificatrice des auteurs qui ne sont pas rentrés dans les arcanes de nos scissions et divergences en place en 2010, entre la requérante principale (Mme S.) qui était reliée à une ancienne scission du GIA en date de 2000 : l’AFCAP (Association française contre l’abus psychiatrique), et le GIA qui explose en même temps que cette QPC, puisque c’est en même temps et à la même époque (entre novembre et décembre 2010) que le CRPA se forme dans les conditions que nous gardons en mémoire, et qui ont été conflictuelles.

Nous précisons que, dans leur majorité, les membres du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire sont hostiles à la judiciarisation des hospitalisations sans consentement, assimilée à un contrôle renforcé des pratiques soignantes, et à une pénalisation des patients.



Sur le Web

5 juillet - Pas question de gagner plus pour travailler aussi mal !

5 juillet - Constat et revendications en conséquence de l’USP

1er juillet - Suite à la grève du 28 juin 2022…

1er juillet - JIM.fr – La psychiatrie hospitalière dans la rue pour alerter sur un « effondrement proche »

27 juin - Cet été, il n’y a pas que les services d’urgences qui risquent de fermer…

16 juin - Préavis de grève le 28 juin 2022

10 juin - Communiqué IDEPP, le SPEP, le SPH et l’USP : appel à journée de grève le 28 juin 2022

2 juin - Publication du rapport d’activité 2021

23 mai - Appel à « voter pour » aux législatives

17 mai - Publication de rapports de visite

17 mai - liberté d'association et Conseil d'Etat

6 mai - Responsabilité pour faute du CH pour défaut de surveillance (2h sans surveillance), à la suite du décès par asphyxie d'un résident d'EHPAD ayant fait l'objet d'une mesure de contention ventrale.

4 mai - Décret du 25 avril 2022 précisant les dispositions de procédure pénale relatives à la responsabilité pénale en cas de trouble mental [communiqué]

3 mai - Avis relatif à l’interprétariat et à la compréhension des personnes privées de liberté

1er mai - Appel du 1er mai

1er mai - 1er mai 2022: entrée en vigueur du premier code pénitentiaire

29 avril - Irresponsabilité pénale

28 avril - Décret n° 2022-714 du 27 avril 2022 modifiant le décret n° 2018-383 du 23 mai 2018 autorisant les traitements de données à caractère personnel relatifs au suivi des personnes en soins psychiatriques sans consentement

12 avril - Pôle de psychiatrie du centre hospitalier de Chinon : une prise en charge particulièrement respectueuse des droits des patients [Lettre au ministre de la santé]

1er mars - Recommandations en urgence relatives au centre de santé mentale Jean-Baptiste Pussin à Lens (Pas-de-Calais)