2012-07-01 (art/orp/c39 ) Peut-on réellement se soigner sans consentement ? (article de trois soignants du Collectif des 39)

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/oZmbh ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/247

Document du dimanche 1er juillet 2012
Article mis à jour le 13 février 2020
par  CRPA

Cf. sur notre site, également du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire : 2011-06-18 (cm) Le Collectif des 39 lance un appel à la désobéissance éthique contre la loi psychiatrie en cours d’adoption.

Ou bien encore, sur la loi du 5 juillet 2011 : 2011-12-01 (artj/hsc) L’Information Psychiatrique • L’intervention du juge des libertés depuis la loi du 5 juillet 2011 : les premiers obstacles.


Un article de trois soignants du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire :

PDF - 107.5 ko
2012-07-01 Soins psychiatrie, juillet 2012

Vous lirez avec attention cet article très intéressant (voir pièce jointe), publié par le Dr Mathieu Bellahsen (avec qui nous collaborons), et deux de ses collègues soignants, tous trois membres du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire.

Cet article dans lequel les auteurs développent un point de vue critique sur le processus actuel de judiciarisation des internements, n’en campe pas moins le fait - fondamental - que la loi du 5 juillet 2011 est le résultat de deux logiques distinctes et antagonistes : d’une part une logique sécuritaire et hygiéniste qui tend à confondre les soins et les médicaments (les traitements, seuls soins possible en psychiatrie …) ; d’autre part une logique judiciaire, de judiciarisation partielle de l’internement qui, elle, provient d’actions judiciaires et en l’espèce d’une question prioritaire de constitutionnalité.

On notera que si, page 2. — de cet article, la paternité de la QPC du 26 novembre 2010, est attribuée au CRPA, c’est par une erreur simplificatrice des auteurs qui ne sont pas rentrés dans les arcanes de nos scissions et divergences en place en 2010, entre la requérante principale (Mme S.) qui était reliée à une ancienne scission du GIA en date de 2000 : l’AFCAP (Association française contre l’abus psychiatrique), et le GIA qui explose en même temps que cette QPC, puisque c’est en même temps et à la même époque (entre novembre et décembre 2010) que le CRPA se forme dans les conditions que nous gardons en mémoire, et qui ont été conflictuelles.

Nous précisons que, dans leur majorité, les membres du Collectif des 39 contre la nuit sécuritaire sont hostiles à la judiciarisation des hospitalisations sans consentement, assimilée à un contrôle renforcé des pratiques soignantes, et à une pénalisation des patients.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

4 août - Avenir de l'audience : nos observations devant le CNB

3 août - Notre porte étroite sur la loi instaurant des mesures de sûreté à l'encontre des auteurs d'infractions terroristes à l'issue de leur peine

30 juillet - Amende forfaitaire pour usage de stupéfiants : une illusoire fermeté pour de réels effets pervers

24 juillet - Publication de rapports de visite

20 juillet - Il est temps d'arrêter les prolongations sécuritaires

14 juillet - Observations sur la loi organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire

13 juillet - Appel pour le 14 juillet 2020 : Le beau casting ou les pompiers pyromanes

11 juillet - Communiqué APH & JM du 11 juillet 2020 : Le Ségur et les médecins : l'erreur politique

11 juillet - Tract unitaire : Ensemble pour que notre système de Santé et d'Action sociale soit une priorité nationale !

10 juillet - 2014-2020 : retour sur six ans d’action au CGLPL

10 juillet - 35e congrès de l'USP sur le thème "La psychiatrie d'après" du 11 au 13 septembre 2020 à Paris

10 juillet - Conférence gesticulée : « Je ne suis pas là pour vous écouter » - La démission de la psychiatrie face au capitalisme

10 juillet - Grand débat : Financer la psychiatrie, Gouverner l'hôpital

9 juillet - Dignité en prison : un droit enfin effectif

8 juillet - Le Conseil d'État interdit une nouvelle fois au gouvernement de fouler aux pieds la liberté de manifester

8 juillet - Rétention : la Justice se rend à l'Intérieur

7 juillet - L'État décide de frapper au porte-monnaie les départements qui résistent au fichage des enfants

7 juillet - Notre courrier au nouveau Garde des Sceaux

6 juillet - « Les enfermés » : un livre photographique pour donner à voir la réalité de l’enfermement

5 juillet - CGLPL respect des droits fonadementaux à l'épreuve du covid

5 juillet - Liberté d'expression et poursuites disciplinaire

5 juillet - ce ne pas faute de l'avoir annoncé

5 juillet - un constat de plus sur l'état de la psychiatrie

2 juillet - Les droits fondamentaux des personnes privées de liberté à l’épreuve de la crise sanitaire

30 juin - Nos observations devant la commission relative à l'avenir de la profession d'avocat son équilibre économique et ses conditions d'exercice