2012-06-28 (cm/art/oru) L’UNAFAM change de président, mais pas de ligne directrice — Vous en référez votre dernière ordonnance de neuroleptiques ...

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/GRrS8 ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/240

Document du jeudi 28 juin 2012
Article mis à jour le 10 février 2015
par  CRPA

On se souviendra que l’UNAFAM a été un des principaux lobbies promoteurs de la légalisation des « programmes de soins » dans le cadre de la loi du 5 juillet 2011, et donc de la contrainte aux soins psychiatrique tant en ambulatoire que dans les murs. L’UNAFAM est également partisane des interventions musclées au domicile des patients aux fins de médication psychiatrique contrainte …

On se souviendra également que l’UNAFAM tient alignée dans son sillage la FNAPSY (Fédération nationale des associations d’usagers en psychiatrie), censée représenter les patients et anciens patients psy. en France, et qui ne représente en fait, guère qu’elle même et sa présidente impotente. La FNAPSY, qui bénéficie d’ un monopole de fait hautement contestable, est elle-même tenue à bout de bras et de subventions par les pouvoirs publics, lesquels préfèrent évidemment avoir affaire à des marionnettes tenant lieu de représentants des patients et anciens patients psychiatriques …

Cf. le site de l’UNAFAM : http://www.unafam.org/.


Philippe Charrier nouveau président de l’Unafam

PARIS, 28 juin 2012 (APM)

Philippe Charrier a pris jeudi la présidence de l’Union nationale des amis et familles de malades psychiques (Unafam), a-t-on appris auprès de l’intéressé.

Vice-président de l’Unafam depuis l’automne 2011, il succède à Jean Canneva, président depuis 1999, qui devient président d’honneur.

Se plaçant dans la « continuité » des engagements de son prédécesseur, Philippe Charrier, par ailleurs président-directeur général du groupe de biologie médicale Labco, veut donner une forte impulsion à la communication de l’Unafam pour que la cause des personnes souffrant de handicap psychique soit « beaucoup plus connue », a-t-il déclaré à l’APM. 

« Il y environ 1 million et demi de personnes souffrant de troubles mentaux, avec leur famille, cela fait 4 à 5 millions de personnes et on ne les entend pas ».

Le conseil d’administration a adopté jeudi une stratégie à 10 ans, avec notamment l’objectif de « multiplier par 10 le nombre d’adhérents », souligne-t-il.

Actuellement, l’Unafam regroupe près de 15.000 familles, compte 100 délégations départementales, 2.000 bénévoles et une vingtaine de salariés.

« J’ai un style différent, j’aborde l’association comme une entreprise. Mais il y a beaucoup d’initiatives et de talents à l’Unafam, je veux être un animateur et bâtir sur ce qui a été fait ».

« Je veux travailler dans la continuité des engagements de Jean Canneva pour renforcer la reconnaissance des droits des personnes obtenue dans la loi de 2005 [reconnaissant le handicap psychique] et dans la loi de juillet 2011 sur les soins sans consentement », poursuit-il.

Philippe Charrier veut notamment amplifier les actions pour l’insertion des personnes souffrant de troubles mentaux sous toutes ses formes, « insertion sociale, insertion professionnelle quand c’est possible ».

Il souligne vouloir « travailler main dans la main » avec la présidente de la Fédération nationale des associations d’usagers en psychiatrie (Fnapsy), Claude Finkelstein, et avec la conférence des présidents de commission médicale d’établissement de centres hospitaliers spécialisés en psychiatrie (CME-CHS), deux partenariats établis par Jean Canneva.

Philippe Charrier, 57 ans, est PDG de Labco depuis mars 2011, après une carrière chez Procter & Gamble (1978-2006), le conduisant au poste de président pour la France, puis chez Oenobiol comme directeur général (octobre 2006-mars 2011).

« J’ai toujours été engagé dans l’associatif, que ce soit dans la promotion des jeunes talents au Maroc, dans l’environnement et dans la promotion de l’accès à l’emploi des personnes handicapées », souligne-t-il.

Il a participé en 2004 à la fondation du Club Entreprises et Handicap (devenu depuis Agence Entreprises et Handicap) puis a créé en avril 2010 l’association Cap’Cités qui a ouvert en mars le premier « clubhouse » français, structure destinée à faciliter la réinsertion sociale et professionnelle des personnes atteintes de handicap psychique (cf APM HMPCE002).

Il préside également la Fondation Alain Charrier (sous l’égide de Caritas France), du nom de son frère, gravement handicapé du fait d’un traumatisme crânien et décédé aujourd’hui.

hm/ab/APM polsan
redaction chez apmnews.com



Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

19 octobre - Carte judiciaire : derrière les discours, la carte

18 octobre - Des policiers de l'OCRTIS « rendent les armes » : notre réaction

17 octobre - Le tour de recrutement d'automne organisé par le Centre National de Gestion (CNG) est ouvert

16 octobre - Annonces d'un futur projet de loi sur les violences sexuelles : notre lettre ouverte

16 octobre - Arrêté du 16 octobre 2017 modifiant l'arrêté du 14 mars 2017 relatif à la prime d'exercice territorial des personnels médicaux, odontologiques et pharmaceutiques | Legifrance

13 octobre - Mission justice 2018 : coup de frein sur les efforts budgétaires

13 octobre - Contre les débordements de l'Intérieur

12 octobre - Délibérée #2 : Livraison le 17 octobre !

12 octobre - Parution d'un ouvrage collectif : L'intime désaccord. Entre contrainte et consentement

12 octobre - Sortons de l'enfermement : non à la création de nouveaux centres éducatifs fermés !

10 octobre - Colloque international : Le droit à une protection sociale pour tous les peuples, jeudi 23 et vendredi 24 novembre 2017

10 octobre - CRPA : Une alerte internationale est demandée sur la France du fait des dérives de son système psychiatrique

6 octobre - Poitiers, un procès politique, le 19 novembre - Communiqué du comité de soutien aux 9 prévenu.e.s de Poitiers - tous devant le tribunal de Poitiers le 17 novembre

6 octobre - Justice en chantier, justice en préfabriqué

6 octobre - Soins psychiatriques sans consentement : la fragilité du droit à un avocat