2012-03-01 (jpa/ta/cn/can) Internement illégal d’un SDF — le tribunal administratif de Rennes annule l’ensemble de cet internement par des considérants susceptibles de faire jurisprudence pour les familles des internés

• Pour citer le présent article :http://goo.gl/JpXkI ou bien http://psychiatrie.crpa.asso.fr/241

Document du jeudi 1er mars 2012
Article mis à jour le 10 février 2015
par  CRPA

Sur une affaire connexe, voir sur notre site : 2011-06-01 (jpa/ta/can) Pour le Tribunal administratif de Paris, la qualité d’ami ne suffit pas pour qualifier un tiers demandeur à l’hospitalisation sur demande d’un tiers.


PDF - 356.9 ko
2012-03-01 Tribunal administratif de Rennes
Annulation de l’ensemble d’un internement en H.D.T. transformée en H.O.

Ci-joint un jugement important d’annulation d’un internement de près de deux ans de durée, par le Tribunal administratif de Rennes, du 1er mars 2012. Ce jugement fait à la suite d’un contentieux sur mainlevée d’H.O. conclu le 19 octobre 2009, par une mainlevée accordée par le Juge des libertés et de la détention du TGI de Vannes, sur tardiveté - un arrêté d’H.O. pris tardivement, la caducité de la mesure étant ainsi acquise - concernant un patient sans domicile fixe, gravement désocialisé et chronicisé par de très multiples ré-internements psychiatriques. En l’espèce, cet homme était soutenu par sa famille.

PDF - 19.3 ko
2009-10-19 Juge des libertés et de la détention de Vannes
Morbihan, 56 — Mainlevée d’H.O.

Cet internement avait commencé par une H.D.T. prise le 15 janvier 2008, qui avait été transformée en H.O. le 1er octobre 2008.

L’intérêt de cette jurisprudence est que si le délai de recours contentieux de deux mois est considéré comme acquis contre l’interné lui-même, du fait de notifications des arrêtés d’H.O. qu’il avait eues à signer en cours d’internement, ce même délai de deux mois n’est pas considéré comme acquis pour les membres de sa famille, qui, en l’espèce, étaient co-demandeurs à la mainlevée de l’internement, mais également à l’annulation des décisions successives, et qui n’avaient reçu eux mêmes aucune information sur l’internement de leur parent. L’internement est donc annulé en totalité en ce qui concerne les parents de cet interné, co-demandeurs à l’annulation de l’internement, et pour partie seulement en ce qui concerne l’interné lui-même.

Cette annulation ouvre ainsi la voie à un contentieux indemnitaire qui pourra sans doute être conséquent.

On voir ainsi l’intérêt qu’il peut y avoir à impliquer des membres de la famille de l’interné requérant, si un tel accord est trouvable, quand il y a eu des notifications à l’interné des mesures le frappant, qui ont fait courir valablement le délai de recours contentieux de deux mois à dater de la notification des mesures.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2019

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
25262728123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

24 mars - Les giboulées de mars : Le Conseil constitutionnel censure les atteintes aux droits de la défense et aux libertés mais valide une vision de la justice purement gestionnaire.

22 mars - Une parodie de justice – 18 avocats turcs condamnés à de longues peines de prison, 159 ans, 1 mois, 30 jours au total

22 mars - Contre l'usage du LBD : une QPC déposée devant le Conseil d'Etat par plusieurs organisations

22 mars - Les examens osseux déclarés conformes à la Constitution : nos organisations continueront d'exiger leur interdiction

22 mars - Décision du Conseil constitutionnel sur la réforme de la justice : des victoires sur les libertés fondamentales, au goût amer

21 mars - Contre l’usage du LBD : la CGT, la LDH, le SM, le SAF, l’UNEF, l’UNL, continuent le combat !

20 mars - Liberté pour notre consœur iranienne Nasrin Sotoudeh

20 mars - Notre porte étroite adressée au Conseil constitutionnel sur la loi « visant à renforcer et garantir le maintien de l'ordre public lors des manifestations »

14 mars - Loi dite « anti-casseurs » : le Conseil constitutionnel doit saisir la balle au bond

12 mars - Levons-nous, ils sont devenus fous !

12 mars - Préavis de grève pour le 21 mars 2019

7 mars - Barème « Macron » des indemnités pour licenciement injustifié : Panique à la chancellerie ?

7 mars - Une proposition de loi contre la liberté de manifester

7 mars - Une proposition de loi contre la liberté de manifester

6 mars - L'amende forfaitaire pour usage de drogues doit être censurée par le Conseil constitutionnel

1er mars - Notre porte étroite adressée au Conseil constitutionnel sur les lois organique et ordinaire de réforme de la justice

28 février - NON au fichage des mineur.e.s non accompagné.e.s !

28 février - Non au fichage des mineurs non accompagnés et à une réforme de l'ordonnance de 45 sans débat démocratique !

27 février - Permanence « Gilets jaunes » lettre ouverte du SAF au Procureur de la République du TGI de Paris

27 février - Non, maintenir enfermés des innocents n'est pas « classique »

27 février - REFORME DE LA JUSTICE : SONNES MAIS PAS KO LE COMBAT CONTINUE POUR UNE JUSTICE DE QUALITE, ACCESSIBLE, EGALE POUR TOUS ET PROTECTRICE DES LIBERTES ET DES MINEURS

27 février - Parlons d'Europe ! Cycle de conférences organisé par MEDEL

26 février - Lettre ouverte du SAF, ELENA et l’ADDE à la Présidente de la CNDA

26 février - Appel à mobilisation nationale le 21 mars 2019 à Paris

26 février - Manifeste pour l'appropriation sociale du médicament à signer en ligne