2012-01-16 (jpj/tgi/jld) JLD de Versailles : Mainlevée de SDT au motif que l’intéressé n’a pas été informé de ses droits et voies de recours

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/1Z8yZ ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/224

Document du lundi 16 janvier 2012
Article mis à jour le 27 juillet 2014

Voir aussi sur notre site : 2012-02-13 (jpj/tgi/jld) Internements illégaux • Le JLD de Versailles lève une mesure d’internement d’office, lors d’un contrôle obligatoire, au motif que l’interné n’a pas été informé par l’hôpital de ses droits et voies de recours, et que ses observations n’ont pas été recueillies lors de la mise à effet des mesures successives.


PDF - 302.4 ko
2012-01-16 JLD de Versailles : Mainlevée de SDT
Mainlevée au motif que l’intéressé n’a pas été informé de ses droits et recours, notamment en matière d’accès à un avocat et un médecin de son choix

Mainlevée d’une mesure de soins sur demande d’un tiers en urgence, au motif que l’interné n’a pas été informé de ses droits et voies de recours ainsi qu’imposé à l’article L. 3211-3 du code de la santé publique, incluant notamment dès l’admission de la personne, son droit d’accès à un avocat ou à un médecin de son choix, ainsi que le recueil de ses observations sur les mesures successives de contrainte.
Aucune pièce versée par l’hôpital ne permettant d’établir que l’état mental de la personne internée autorisait l’hôpital à s’affranchir d’une telle obligation.

Cette décision, qui constitue à notre connaissance une première juridique, a été obtenue par Me Jean-Marc André avocat au barreau de Versailles.



Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois