2011-03-09 (cm) Le CRPA APPELLE À MANIFESTER le 15 MARS 2011 contre le projet de réforme des soins psychiatriques, avec le Collectif Mais c’est un Homme, et le Collectif des 39, devant l’Assemblée nationale, place Édouard-Herriot, 16h-20h • ARTICLE MIS À JOUR LE 16 MARS 2011

Pour citer le présent article : http://goo.gl/VmAMY ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/53

Document du mercredi 9 mars 2011
Article mis à jour le 10 février 2015

Mise à jour le 16 mars 2011 :
Quelques échos de la manifestation du 15 mars 2011 :
— Sur le site du « Collectif des 39 » (vidéo),
— Sur le site « LCP La Chaîne Parlementaire - Assemblée nationale » (reportage vidéo).


C.R.P.A. — Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie
Association régie par la loi du 1er juillet 1901
RNA Nº W751208044
14, rue des Tapisseries, 75017 Paris
Tél. 01 47 63 05 62 | http://crpa.asso.fr
Représentée par son président André Bitton, même adresse
andre.bitton2 chez orange.fr

Paris, le 9 mars 2011

Pour les adhérent(e)s et contacts du C.R.P.A. Île-de-France.

Tous au RASSEMBLEMENT devant l’Assemblée Nationale, place Édouard-Herriot, Paris 7e, Métro Assemblée Nationale, mardi 15 mars 2011, 16h, contre le projet de réforme des soins psychiatriques gouvernemental, dont le Parlement débat à partir du 15 mars !

Cette manifestation est initiée par l’Appel du Collectif des “39” contre la Nuit Sécuritaire et par l’Appel du Collectif Mais c’est un Homme…, composés de nombreuses organisations associatives, syndicales et politiques. Le même jour un grand nombre de syndicats de psychiatres hospitaliers et de personnels soignants appellent les personnels exerçant en psychiatrie à faire grève. Certains de ces syndicats appellent également à cette manifestation du 15 mars, dont Sud Santé Sociaux et dont l’Union syndicale de la psychiatrie, USP.

Nous ne sommes malheureusement que peu d’associations dites « d’usagers » à participer à cet appel à manifestation.

Je vous appelle donc à vous joindre à nous mardi 15 mars prochain, devant l’Assemblée nationale, contre ce projet de réforme de l’hospitalisation et des soins psychiatriques contraints, que le gouvernement entend mettre en œuvre, qui est dramatiquement sécuritaire en même temps qu’il légalise la « contrainte aux soins en ambulatoire » (les traitements psychiatriques contraints hors les murs), tout en rendant la levée de ces mesures plus difficiles et plus complexes qu’auparavant.

Ce projet de réforme inclut un semblant de judiciarisation partielle des mesures de contrainte psychiatrique, tout en maintenant le caractère administratif de ces mesures, et en réduisant à un rôle de simple enregistreur le Juge des libertés et de la détention qui n’aura à statuer sur ces mesures qu’au bout de 15 jours puis tous les 6 mois, pour la seule hospitalisation sans consentement, sans qu’il puisse intervenir dans l’instauration des soins sans consentement dès lors que ceux-ci ont cours hors les murs. Sans non plus que les patients livrés à l’arbitraire administratif et médical puissent se faire valablement entendre.


Voir aussi :

— 2011-03-07 (art-let) Appel à grève et manifester le 15 mars 2011 contre le projet de loi sur les soins psychiatriques • Par le Collectif Mais c’est un Homme • Lettre ouverte aux soignants, sur ce projet de loi

— 2011-03-04 (dp) Dépêche APM • Les quatre syndicats et intersyndicats de psychiatres publics ont appelé à une grève mardi 15 mars 2011, premier jour de la discussion à l’Assemblée nationale du projet de loi sur les soins sous consentement

— breve 3


Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2019

 

<<

Janvier

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

24 janvier - Parcoursup : Le Ministère doit faire la transparence sur les critères de sélection utilisés par les établissements universitaires.

24 janvier - Compte rendu de l'audition de l'USP à l'Assemblée nationale le 17 janvier 2019

23 janvier - Proposition de loi B. Retailleau/E. Philippe : les libertés publiques en danger

21 janvier - Justice emprisonnée en Turquie : l'Europe doit réagir !

21 janvier - La chancellerie vend la peau du tribunal d'instance avant de l'avoir tué

18 janvier - Fédération Sud Santé sociaux : 22 janvier 2019 Mobilisation Nationale de la Psychiatrie. Dignité pour les personnes soignées et pour celles qui soignent !

17 janvier - Printemps de la psychiatrie - Pour un renouveau des soins psychiques

16 janvier - La liberté de manifester vaut mieux qu'une concertation bâclée

15 janvier - Préavis de grève pour le 22 janvier 2019

14 janvier - Baisse des UV en droit des étrangers : La prime de fin d’année du gouvernement aux avocat.e.s !

11 janvier - Tribune : le droit de manifester restera-t-il sur le bord des ronds points ?

11 janvier - Projet de loi justice – Défendons ensemble une justice de qualité pour toutes et tous – Manifestation nationale à Paris le 15 janvier 2019 !

11 janvier - Appel pour la journée nationale de la psychiatrie du 22 janvier. Pétition

10 janvier - Communiqué unitaire d'appel à la manifestation du 15 janvier contre le projet de réforme de la justice

8 janvier - Ne bradons pas la liberté de manifester !

8 janvier - Proposition de loi anticasseurs : une atteinte à la liberté d’expression

2 janvier - Appel à mobilisation pour la Journée nationale de la psychiatrie le 22 janvier 2019

2 janvier - Pinel en lutte : Opération « LA PSY EN SANDWICH » le 22 janvier 2019 à Paris

1er janvier - actualité pénitentiaire décembre 2018

Décembre 2018 - Justice des enfants : non à une réforme confisquée et expédiée

Décembre 2018 - Loi de Programmation Justice 2018-2022 – Justice des mineur.e.s : le SAF et plusieurs organisations interpellent la Garde des Sceaux

Décembre 2018 - Publication de rapports de visite

Décembre 2018 - Attractivité du parquet : l'inspection vise juste

Décembre 2018 - PROJET DE LOI JUSTICE Contre la destruction du service public défendons ensemble « une justice pour toutes et tous »

Décembre 2018 - Appel unitaire à manifester à Paris le 15 janvier 2019 contre le projet de réforme de la justice