2011-02-20 (péti) Pétition du Collectif des 39 Contre la Nuit Sécuritaire, pour le retrait du projet de loi : Réforme de la Psychiatrie, internement psychiatrique : Une déraison d’État

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/81FMe ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/32

Document du dimanche 20 février 2011
Article mis à jour le 10 février 2015

Voir ici : Signature de la pétition ouverte le 20 février 2011.

Voir l’article ici : « Nouvel Appel des 39 Contre la Nuit Sécuritaire : Exigeons le retrait du projet de loi relatif à la psychiatrie qui va organiser le retour au "grand renfermement". — Masqué par une appellation toute séduisante : « Projet de loi relatif aux droits et à la protection des personnes faisant l’objet de soins psychiatriques et aux modalités de leur prise en charge », il a été adopté au Conseil des Ministres du 26 janvier 2011, et va être débattu au Parlement au printemps. — Trente mille personnes ont signé avec nous l’Appel contre La Nuit Sécuritaire, lancé en réaction au discours du président de la République le 2 décembre 2008 qui assimilait la maladie mentale à une supposée dangerosité. À nouveau, le Collectif des 39 en appelle à l’ensemble des citoyens. (Suite : ) »

« Le Collectif des 39 s’est constitué le 12 décembre 2008, autour de l’Appel contre La Nuit Sécuritaire signé depuis par près de 30.000 citoyens. Il réunit des professionnels de la psychiatrie tous statuts confondus (en grande majorité), et des personnes du monde de la Culture et des citoyens qui nous ont rejoint.
Pétition lancée par :
— Mathieu BELLAHSEN,
— Selma BENCHELAH,
— Philippe BICHON,
— Hervé BOKOBZA,
— Loriane BRUNESSAUX,
— Marie CATHELINEAU,
— Patrice CHARBIT,
— Franck CHAUMON,
— Patrick CHEMLA,
— Guy DANA,
— Alexandra DE SEGUIN,
— Bernard DURAND, psychiatre, président de la Fédération d’aide à la santé mentale Fasm Croix Marine,
— Roger FERRERI,
— Sarah GATIGNOL,
— Yves GIGOU,
— Michaël GUYADER,
— Serge KLOPP,
— Émile LUMBROSO,
— Antoine MACHTO,
— Paul MACHTO,
— Bénédicte MAURIN,
— Simone MOLINA,
— Françoise NIELSEN,
— Sylvie PRIEUR,
— Pierre SADOUL,
— Olivier SCHMITT,
— Pedro SERRA,
— Bruno TOURNAIRE-BACCHINI,
— Anne TUFFELLI,
— Monique VINCENT,
— Élie WINTER ».

L’on trouve ici les coordonnées de représentants du Collectif, à la fin de l’article.


Sur le site du « Collectif des 39 contre la Nuit Sécuritaire »

Commentaires  forum ferme

Publications

Derniers articles publiés

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

23 février - 25éme rencontre des Psy causent

22 février - Festival Divers d’hiver divergents

20 février - Bref compte rendu de l'audition concernant le bilan de la loi 2013 sur les soins psychiatriques sans consentement

20 février - Les soins sans consentement en psychiatrie : bilan après quatre années de mise en œuvre de la loi du 5 juillet 2011

19 février - APPEL DES PSYCHIATRES ET MEDECINS DU CH LE VINATIER BRON

17 février - Exigence 1 : Pour une justice indépendante

17 février - Dix exigences pour la justice en 2017

17 février - Majorité pénale à seize ans. Non, être un enfant n'est pas une excuse mineure !

17 février - Prochains conseils nationaux : dimanche 9 avril, 21 mai et 25 juin 2017

17 février - Réunion publique le 24 mars 2017 à Poitiers - MIGRANTS : SOLIDARITE ! Hospitalité pour les migrants

16 février - Ordonnance n° 2017-192 du 16 février 2017 relative à l'adaptation des dispositions législatives relatives aux ordres des professions de santé | Legifrance

16 février - Rapport au Président de la République relatif à l'ordonnance n° 2017-192 du 16 février 2017 relative à l'adaptation des dispositions législatives relatives aux ordres des professions de santé | Legifrance

15 février - Article de Libération du 15 février 2017 : Les chiffres affolants des soins psy sans consentement

14 février - Appel à la Grève Nationale du 7 mars 2017 pour la Défense du Service Public de Santé, du Secteur Médico-Social et contre les Politiques d'Austérité

14 février - Prescription pénale : les bonnes intentions ne font pas une bonne législation