1990-06-27 (lég) Loi du 27 juin 1990 sur l’hospitalisation psychiatrique sans consentement

• Pour citer le présent article : http://goo.gl/BlkJ4 ou http://psychiatrie.crpa.asso.fr/9

Document du mercredi 27 juin 1990
Article mis à jour le 18 août 2019

Pour la version en vigueur, cf. 2011-07-31 (lég) État actuel de la législation relative à la lutte contre les maladies mentales au Code de la santé publique, issue de la loi du 27 juin 1990 modifiée.


La loi de 1990 était précédée de celle 1838-06-30 (lég) Loi Esquirol sur les aliénés du 30 juin 1838 , qui est donc restée la base de la législation considérée pendant cent cinquante-deux ans.

« L’Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :

Loi version initiale nº 90-527 du 27 juin 1990 « relative aux droits et à la protection des personnes hospitalisées en raison de troubles mentaux et à leurs conditions d’hospitalisation » — NOR : SPSX8900129L.

La présente loi sera exécutée comme loi de l’État.

Fait à Paris, le 27 juin 1990.

FRANÇOIS MITTERRAND

Par le Président de la République :

Le Premier ministre,
MICHEL ROCARD

Le garde des sceaux, ministre de la justice,
PIERRE ARPAILLANGE

Le ministre de l’intérieur,
PIERRE JOXE

Le ministre de la solidarité, de la santé
et de la protection sociale,
CLAUDE ÉVIN »

Travaux préparatoires : loi nº 90-527

Sénat :
— Projet de loi nº 45 (1989-1990) ;
— Rapport de M. Jean Dumont, au nom de la commission des affaires sociales, nº 216 (1989-1990) ;
— Avis de la commission des lois, M. Dreyfus-Schmidt, nº 241 (1989-1990) ;
— Discussion les 18, 19 et 24 avril 1990. — Adoption le 24 avril 1990.

Assemblée nationale :
— Projet de loi, adopté par le Sénat, nº 1291 ;
— Rapport de M. Didier Chouat, au nom de la commission des affaires culturelles, et, annexe, avis de M. Philippe Marchand, au nom de la commission des lois, nº 1344 ;
— Discussion les 15 et 16 mai 1990. — Adoption le 16 mai 1990.

Sénat :
— Projet de loi modifié par l’Assemblée nationale, nº 302 (1989-1990) ;
— Rapport de M. Jean Dumont, au nom de la commission des affaires sociales, nº 347 (1989-1990) ;
— Discussion et adoption le 11 juin 1990.

Assemblée nationale :
— Projet de loi nº 1435 ;
— Rapport de M. Didier Chouat, au nom de la commission des affaires culturelles, nº 1456 ;
— Discussion et adoption le 19 juin 1990.


Sur site Légifrance

Publications

Derniers articles publiés

Agenda

<<

2020

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Sur le Web

25 mai - Rappel de la loi d'Adeline Hazan, Contrôleur Général des Lieux de Privation de Liberté : Les libertés fondamentales et les droits fondamentaux des personnes hospitalisées ne doivent en aucun cas être sacrifié sur l'autel de l'hygiénisme

15 mai - Mission d'information sur le Défenseur des droits : nos observations

14 mai - 1e annonce : 35e congrès du SMG, sur le thème "La psychiatrie d'après" du 11 au 13 septembre 2020 à Paris

13 mai - Communiqué FO CHS Le Vinatier : « Phase 3 de la crise covid »… pour aller plus loin dans la destruction de l'hôpital ?

12 mai - 500 personnalités et professionnels de l'enfance demandent l'abandon du code de justice pénale des mineurs

12 mai - Mariotti : démission !

11 mai - Loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire : notre « porte-étroite » devant le Conseil constitutionnel

5 mai - Poursuivre l’effort de déflation carcérale pour mettre fin à la surpopulation en prison

2 mai - Observations sur le pré-projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire

1er mai - Le jour d'après : appel du 1er mai

30 avril - Publication de rapports de visite

30 avril - Numerus clausus, oui c'est possible, et c'est le moment

30 avril - L'USP soutient l'appel du Printemps de la Psychiatrie dans son Opération « Déconnexion », Halte au codage du soin !

30 avril - Justice et déconfinement : les réponses à notre questionnaire

30 avril - Quand on veut, on peut ! Une autre justice des enfants

30 avril - Le 1er mai et ensuite ? Ensemble pour défendre la santé, l'hôpital public, les établissements du médicosocial et du social

28 avril - La justice doit redevenir notre bien commun

21 avril - Note sur l'organisation judiciaire à partir du 11 mai

20 avril - Saisine du ministre de l’intérieur sur la situation sanitaire dans les centres de rétention administrative

20 avril - Nos communications et écrits liés au Covid-19

19 avril - Prescriptions de la chancellerie : c'est grave docteur !

17 avril - COVID-19 : le CGLPL s’est rendu dans les centres de rétention administrative de Paris-Vincennes et du Mesnil-Amelot

17 avril - Audition par la commission des Lois de l’Assemblée nationale sur la situation des prisons dans le contexte de l’épidémie de Coronavirus

15 avril - Unité nationale

9 avril - La crise sanitaire ne justifie pas d'imposer les technologies de surveillance